Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 22 octobre 2010 par Notre Voie

Encore une autre attaque à l'arme blanche contre le cortège du directeur départemental de campagne (Ddc) de Laurent Gbagbo à Attécoubé, Mme Marie-Odette Lorougnon, mercredi dernier, dans cette commune, à la faveur du lancement de la campagne de cette direction départementale de campagne. Alors que sa caravane de campagne paradait sur les principales artères, rues et ruelles de cette commune pour une démonstration de force des militants de La majorité Présidentielle, plusieurs cars remplis de militants, loués par cette Ddc vont essuyer à Attécoubé 3, non loin de l'école des aveugles, des jets de pierres nourris. Plusieurs vitres volent en éclats. Les militants de La Majorité présidentielle qui se rendaient au quartier Jérusalem pour un giga-meeting de cette direction départementale de campagne sont scandalisés, mais pas ébranlés. De retour de Jérusalem, alors qu'elle se reposait tranquillement chez elle à son domicile de la cité Fairmont, à Attécoubé, un groupe d'individus assiège son domicile, lui proférant des injures et des menaces de mort. Alertées, les forces de l'ordre du commissariat du 10ème arrondissement arrivent rapidement sur les lieux et dispersent les manifestants. Pour Marie-Odette Lorougnon, ces manifestants sont bel et bien des personnes infiltrées agissant pour le compte du Rdr d'Alassane Ouattara. Il faut qu'Alassane Ouattara sache que les rescapés et les survivants de la guerre ne lui donneront jamais leurs voix et qu'il ne gouvernera jamais la Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo est sur la terre de ses ancêtres. C'est pour cela qu'il sera élu. Alassane Ouattara est un étranger. Il n'est pas sur la terre de ses ancêtres. La démocratie, ce sont les idées et non la violence. Il nous faut une violence civilisée et on verra qui est qui le 31 octobre. Le peuple ivoirien a marre de la violence, a-t-elle lancé. Elle a, par ailleurs, interpellé l'armée, la police et la gendarmerie pour l'instauration de patrouilles régulières et pour une sécurisation totale des élections. Alassane Ouattara a intérêt à faire une campagne civilisée, sans violence, a-t-elle indiqué. Charles Bédé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur