Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 30 septembre 2010 par Nord-Sud

Les élections auront bel et bien lieu le 31 octobre 2010. Il n'y aura pas de report , selon Moïse Lida Kouassi, dignitaire du Front populaire ivoirien (Fpi) et précédemment ministre de la Défense. Il a partagé, récemment, sa conviction avec le peuple Bakwé à Soubré. Lida Kouassi a également appelé les populations à prendre toutes les dispositions en vue d'honorer le rendez-vous avec les urnes, le dernier dimanche du mois d'octobre. L'élection, c'est la dernière phase du processus de sortie de crise. Ceux qui ont échoué par les armes, doivent mordre aussi la poussière dans les urnes. Il faut que le mensonge cesse avec la réélection de Laurent Gbagbo le 31 octobre , a-t-il appelé. C'était précisément dans la sous-préfecture d'Oupoyo, située à 26 Km de Soubré, lors de
la journée des autochtones au président de la République. Pour Lida Kouassi, l'élection présidentielle du 31 octobre prochain, est l'ultime occasion pour les Ivoiriens de traduire leur reconnaissance au président-candidat. Il a alors motivé une forte mobilisation pour aller voter Laurent Gbagbo le jour j.

Pour le reste, le ministre a invité l'ensemble des communautés résidant à Oupoyo à une coexistence pacifique. Il doit donner au monde une leçon de brassage culturelle, de tolérance et d'intégration, a-t-il dit. Avant lui, Boua Wawa Thérèse, directrice locale de campagne (Dlc) du candidat Gbagbo, a donné les motivations d'une journée d'hommage et de reconnaissance. En 10 ans d'exercice, le président a électrifié 14 villages sur 17, érigé Oupoyo en sous-préfecture et
commune et créé 6 communes rurales, a-t-elle rappelé.

K.M.Nadège à Soubré


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur