Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 3 septembre 2010 par Le Mandat

La diversité des méthodes utilisées pour le calcul de la valeur immobilière étant source de conflits, notamment entre l'administration fiscale et les contribuables surtout quand il s'agit de déterminer l'assiette fiscale nécessite depuis hier, l'organisation d'un séminaire national dans un hôtel à Abidjan Plateau. Ce, pour permettre aux acteurs de la chaîne foncière de se concerter en vue d'harmoniser leurs méthodes. Ce séminaire dont les conclusions sont très attendues par les assureurs, les banques, les tribunaux et surtout l'administration fiscale, a été ouvert par le directeur de cabinet du ministre de l'Economie et des Finances, M. Ahoutou Koffi Emmanuel. Comme l'a souligné le Directeur général des lmpôts, M. Feh Kessé Lambert, principal intiateur de ce forum d'échanges, la détermination équitable et uniforme de la valeur immobilière est l'un des problèmes qui se posent tant à tous ces acteurs de la chaîne foncière qu'aux particuliers . Ainsi, convaincu qu'une bonne évaluation immobilière peut renforcer la confiance des contribuables dans leurs relations avec l'administration, le Directeur général des Impôts a souhaité que le séminaire soit une opportunité à saisir pour mettre en place, avec la collaboration de l'ensemble des partenaires, une grille consensuelle de valeurs objectives et utilisée par tous . Aussi, pour le représentant du ministre de l'Economie et des Finances, M. Ahoutou Koffi Emmanuel, les conclusions de ce séminaire permettront d'appuyer les réformes du cadastre en cours, et qui visent à assroître le rendement de l'impôt foncier et de tous les autres impôts assis sur la propriété immobilière .

J. César


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur