Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 16 juillet 2010 par Nord-Sud

Assez rare pour être souligné. Jeudi 8 juillet vers 11h, trois sapeurs pompiers ont été victimes d'un accident de la circulation. Il s'est déroulé en face du camp de gendarmerie d'Agban juste après le pont piéton de Williamsville. Les soldats du feu en service à la caserne de Yopougon étaient en mission commandée pour l'Indénié. Il s'agit du sergent Zaha Bossiao, du caporal Thiéoulou Djiroté et du sapeur c'est-à-dire du soldat Rabé Tré Flavien. Des civils ont été aussi victimes de cet accident de la circulation. Ils sont au nombre de quatre dont trois cas graves. Il s'agit de Koné Adama, de Koné Touré, de Coulibaly Ahmed. L'identité de la quatrième victime de sexe féminin n'a pu être révélée car elle était inconsciente. Selon le commandant Karamoko Vadiawé, chef du bureau des opérations du groupement des sapeurs pompiers militaires (Gspm) (Indénié), les victimes civils ont été transportés par ses services au Chu de Cocody ; quant aux pompiers blessés, ils ont reçu les soins à l'infirmerie du Gspm. Le colonel Adama Coulibaly, commandant des sapeurs pompiers, a assuré les premiers soins des blessés civils. La victime de sexe féminin a été admise en réanimation. Malheureusement, hier (lundi, ndlr), nous avons appris sur place qu'elle est décédée , a déploré le commandant Karamoko. Revenant sur les circonstances de l'accident, il a dit ceci : Les trois pompiers venaient à l'Indénié dans le cadre d'une mission commandée. Ils étaient à bord du fourgon 41. Une remorque au niveau du pont piéton de Williamsville a freiné brusquement devant eux. Elle fait une queue de poisson et le fourgon se retrouve nez à nez avec les piétons. L'irréparable s'est produit. On a regretté sept blessés dont trois pompiers et quatre civils. La remorque a pris la fuite. Selon lui, c'est un fait assez rare où des soldats du feu sont directement impliqués. Le constat d'usage a été fait par la brigade de gendarmerie d'Adjamé. Nos éléments bénéficient d'une prise en charge médical et d'une assurance. Cela est géré par le fonds de prévoyance militaire (Fpm). Il en est de même pour tous les pompiers lors des interventions , a ajouté le patron des opérations du Gspm. Selon lui, une enquête est ouverte par la gendarmerie pour mettre la main sur le conducteur de la remorque.

C.L.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur