Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 26 juin 2010 par Notre Voie

De nombreux observateurs avertis l'avaient prédit. Le miracle n'a pas eu lieu hier à Nelspruit. La Côte d'Ivoire, qui devait passer la bagatelle de 9 buts à son adversaire et espérer une défaite du Portugal contre le Brésil, est sortie au premier tour de la Coupe du monde 2010 de football. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. La mission était tout simplement impossible. Pour autant, les Eléphants ont remporté le gain de la partie contre la République démocratique de Corée. Sortant ainsi de la compétition avec les honneurs, comme en 2006 contre ce qui était à cette époque la Serbie Montenegro. Cinquante secondes que la rencontre a débuté. Yaya Touré réussit une ouverture lumineuse. La défense nord coréenne est prise à revers. Kader Kéita s'empare du ballon. On croit à l'ouverture du score, mais l'attaquant ivoirien tire dans les bras du gardien coréen. Les Eléphants qui viennent de prendre la mesure de l'adversaire appuient sur l'accélérateur. A la 5ème minute, Gervinho échappe à un marquage et centre. Le ballon ne trouve pas preneur. Les Ivoiriens ne lâchent rien en ce début de partie. Dans la foulée, Didier Drogba signe un but de la tête refusé par l'arbitre pour une position de hors jeu. Gervinho est une fois de plus en action les minutes suivantes. Mis sur orbite, il se retrouve dans la zone de vérité coréenne. Sa frappe est trop molle pour inquiéter le dernier rempart coréen. Les supporters ivoiriens jubilent à la 14ème minute quand Yaya Touré trouve le chemin des filets. Boka Arthur fait un retrait parfait pour le milieu défensif des Eléphants qui, d'une frappe brossée du droit, ouvre la marque. C'est le délire dans le camp ivoirien dont les efforts viennent d'être couronnés à juste titre. Le ton est donné. Les Eléphants sont dans le bon wagon. A eux de continuer de pousser. Ce qu'ils font d'ailleurs. A la 20ème minute, Drogba Didier qui hérite d'un bon ballon le fouette fort, mais il trouve l'équerre. N'Dri Romaric bien placé, de la tête, met le compteur des Eléphants à 2 à 0. On sent le K.O dans l'air. Mais les Ivoiriens ne concrétisent pas leur domination comme il se doit. A l'image de Gervinho qui ne trouve pas le cadre à la 37ème minute sur une action pourtant rondement menée. Le Lillois n'est pas plus heureux à la 43ème minute quand il place sa tête le gardien coréen à la suite d'un excellent centre de Didier Drogba. Les Eléphants regagnent les vestiaires avec leur avantage de 2 à 0. Deux minutes après la reprise des hostilités, Gervinho accélère. La défense nord coréenne est aux abois. Kader Kéita est contrarié par le gardien adverse. Suite à une faute, un coup franc est accordé aux Ivoiriens à la 49èmeminute. Ndri Romaric préposé à son exécution envoie intelligemment le ballon au second poteau. Kolo Touré, le stoppeur des Eléphants monté en attaque, joue du genou droit plutôt que du pied et gâche cette autre occasion de scorer. La minute qui suit, Emmanuel Eboué réussit une belle frappe du gauche qui ne crée cependant pas réellement le danger. A la 63ème minute, Eboué déboule. Il décale Kader Kéita dont le très bon centre n'est pas repris victorieusement par Gervinho. Ils sont remplacés après cette offensive par Salomon Kalou et Aruna Dindane. Romaric se met en valeur sur une frappe terrible du gauche à la 67ème minute. Les Nord coréens trouvent leur salut dans une déviation du ballon de leur goal hors cadre. La pression ivoirienne continue. Salomon Kalou superbement démarqué par Boka Arthur envoie lamentablement le cuir dans les nuages. On prend les mêmes et on recommence. Boka à la baguette offre un autre caviar sous la forme d'une longue transversale parfaite. Cette fois, Salomon Kalou est au rendez- vous de l'efficacité et signe le troisième but ivoirien à la 81ème minute. Doumbia Seydou entré en cours de jeu marque le quatrième but ivoirien. Mais le but n'est pas validé pour une position de hors jeu par le juge ? assistant. Au finish, en dépit de leur victoire qui ne souffre d'aucun commentaire, les Eléphants n'ont pas réussi à parfaire à leurs fins, c'est-à- dire la qualification en huitièmes de finale, les Brésiliens et les Portugais ayant coupé la poire en deux (0-0). Quel dommage pour cette équipe des Eléphants qui a raté l'occasion d'accéder au second tour de la Coupe du monde 2010 de football, comme la Slovaquie qui a déjoué tous les pronostics en éliminant l'Italie, championne du monde en titre. En huitièmes de finale, l'Espagne sera opposée au Portugal et le Brésil en découdra avec le Chili.

Roger Okou Vabé
rogerokou@yahoo.fr


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur