Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 8 juin 2010 par Le Nouveau Réveil

La gare routière de Treichville qu'on appelle communément gare de Bassam était comme un champ de bataille dans la matinée d'hier. Il y a eu un sanglant affrontement entre les chauffeurs de taxis et autres véhicules de transport et les coxers autoproclamés syndicalistes. Le bilan est lourd. Au moment où nous mettions sous presse, l'on déplorait un mort et deux blessés dans le coma au CHU de Treichville et plusieurs véhicules cassés. Que s'est-il réellement passé ? Selon Eric Diabaté, président du comité de crise contre la cherté du carburant au niveau des syndicats des transporteurs, " ceux qui ont attaqué les chauffeurs sont en réalité des vagabonds qu'on appelle les "Gnabrou", qui n'ont ni véhicule ni aucune légitimité. Ils usent de leurs muscles pour s'imposer chargeurs des véhicules et encaissent à chaque chargement entre 200 et 300 F CFA. Ce qui fait que nous leur versons par jour et par véhicule au moins 12.000 FCFA. C'est trop pour des gens qui n'ont aucune légitimité sur nos véhicules et nos lignes ", nous a-t-il expliqué au téléphone hier tout en insistant que les transporteurs ne peuvent plus se laisser faire. " La situation est calme présentement, mais dans les jours à venir, nous allons prendre nos responsabilités pour mettre fin à l'anarchie de ces gens. Nous allons paralyser les gares routières sur l'étendue du pays s'il le faut. Mais il faut que nous mettions fin à cette situation ". Comme quoi, le calme qui prévaut entre ces deux factions peut être précaire. Dans les prochains jours, la situation risque de s'embraser dans les gares routières.

Eddy PEHE




Inscrivez vous pour postez un commentaire sur