Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 14 mai 2010 par Nord-Sud

Le président du Mouvement des forces d'avenir a d`abord adressé un appel au maintien de la marche du 15 mai. Ensuite, il a brûlé la politesse au doyen d`âge, Henri Konan Bédié, en boudant mercredi la réunion, à la résidence de ce dernier, de la conférence des présidents des partis politiques membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Enfin, M. Anaky a prononcé, ce même jour un contre-discours, dans lequel il a invité les Ivoiriens à descendre dans les rues samedi. Anaky Innocent qui prône l`assaut populaire contre le pouvoir, depuis le début de l`année, est dans sa logique. Des langues se délient sur sa volte-face contre ses compagnons du Rhdp. C`est qu`il avait été mis en confiance par ces derniers lors de leur rencontre, lundi. Ce jour-là, à la maison du parti, siège du Pdci, tous étaient d`accord pour le maintien de la marche. Un comité de rédaction du communiqué final avait même été autorisé à mettre sur papier l`aspiration commune. La mouture de ce communiqué devait être signée, mardi soir. On le sait, ce 2ème rendez-vous a foiré, car il s`est terminé en queue de poisson. Anaky a refusé de signer le communiqué , disent nos sources. Lesquelles expliquent qu`il a agi ainsi après un préalable fait par Alassane Ouattara, président du Rassemblement des républicains (Rdr). Ce dernier a souhaité que les principaux leaders se consultent. Ensuite, il a demandé que l`on présente le brouillon du communiqué, afin qu`il constate ce que chacun a proposé . Pourtant, Djédjé Mady, disent toujours nos sources, avait commencé à lire le document produit par le comité de rédaction. Le préalable du président du Rdr a créé le suspense et le doute. Et puis, en l`absence du brouillon réclamé, M. Ouattara a changé la donne. Il a dit que si c`est une marche d`insurrection, il n`est pas d`accord , certifient nos sources. C`est le désistement du ``républicain`` qui aurait tout gâté. Tous étaient favorables à la marche . Nos sources veulent pour preuve, le communiqué de maintien de la marche discuté et adopté mardi à 10h . Elles s`expliquent difficilement la levée du mot d`ordre de la marche, dans la nuit de mardi par M. Bédié, qui s`est confié pour le faire à Le Nouveau Réveil.

Bidi Ignace


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur