Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 24 avril 2010 par Le Patriote

Alphonse Djédjé Mady (secrétaire général du PDCI-RDA) : C'est une bonne nouvelle

Lors des rencontres, le président Wade avait évoqué l'éventualité d'aller aux élections avec les 5,3 millions de personnes qui figurent sur la liste blanche. Si RFI l'a annoncé, c'est une bonne nouvelle. Cette position, les présidents du RHDP l'avaient déjà soutenue. Mais, ils avaient souhaité que les 278 mille personnes figurant sur la liste grise, qui avaient selon le mode opératoire fait l'objet d'un croisement positif, soient prises en compte. Si le principe des 5,3 millions de personnes figurant sur la liste blanche significativement est acquis, c'est une bonne nouvelle.

Philippe Légré (Secrétaire général du MFA) : L'essentiel est qu'on parte aux élections

C'est fantastique ! Si on part avec les 5,3 millions, les élections ne sont plus loin. L'essentiel est qu'on parte aux élections pour que la Côte d'Ivoire reprenne son développement. Si Laurent Gbagbo dit qu'on ira avec les 5,3 millions de personnes de la liste blanche, que Dieu soit loué !

Alassane Salif N'Diaye (Secrétaire général de l'UDPCI) : Cette déclaration aurait dû être faite par la CEI

J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt la proposition faite par le chef de l'Etat, Laurent Gbagbo concernant l'usage qui doit être fait de la liste dite blanche des 5,3 millions de citoyens ivoiriens identifiés et enrôlés. S'il rejoint par cette déclaration ce que l'UDPCI disait avec ses alliés du RHDP, nous ne pouvons que nous réjouir. Nous avons pensé que pareille déclaration devrait venir de la Commission électorale indépendante parce qu'indépendante et instruite de tous les mécanismes techniques qui ont conduit à cette liste avant d'en arriver à la position que vient de prendre le chef de l'Etat. Par conséquent, nous attendons après cette proposition de voir la mise en route immédiate du règlement du contentieux électoral. Nous espérons qu'à partir de cela, la Côte d'Ivoire ira à des élections propres.

Joël N'Guessan
(Porte-parole d'ADO)

C'est un non
événement

Si Gbagbo a proposé cela, c'est bien. Sachant que c'est quelqu'un qui nous a toujours dribblés, nous devons être méfiants. S'il a décidé de faire cette promesse, qu'il dise alors à ces va-t-en-guerre d'arrêter de faire des contre-déclarations. Mais tant que nous ne voyons pas le redémarrage du contentieux et du processus électoral, nous restons sceptiques. Nous attendons qu'il fasse preuve de bonne foi. De toutes les façons, c'est un non événement. Car avant la double dissolution, on n'était pas avancé plus que ça avec la liste blanche et la liste grise. C'est lui qui est venu interrompre tout cela. Le plus important est qu'on aille aux élections et que les Ivoiriens aient leur carte d'identité.

Recueillis par
Jean-Claude Coulibaly


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur