Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 12 avril 2010 par Le Nouveau Réveil

Le journaliste écrivain Tiburce Koffi interrogé sur les menaces dont il est victime déclare qu'elles ont pour objectif de le contraindre à quitter le pays. "On veut me pousser à l'exil, je ne bougerai pas", a-t-il laissé entendre. "Ce n'est pas nouveau. Depuis 2007, je reçois des menaces de ce genre. Je ne les prenais pas au sérieux jusqu'à samedi, quand quelqu'un m'a appelé pour me dire que je serais le dernier à faire taire après Venance Konan, Sylvain Takoué et Kah Zion à qui Bédié a remis de l'argent pour sortir des livres qui insultent Gbagbo. J'aio commencé à prendre cela au sérieux quand dans la nuit, Sylvain Takoué m'a appelé et m'a appris qu'il venait d'être enlevé", a-t-il affirmé. Tiburce Koffi soutient que cela ne l'effraie pas pour autant : "Je n'ai pas peur. Je sais très bien que quand on s'engage dans ce genre de combat, il y a des conséquences. Je vais rester là, et on va se battre. Ils peuvent me tuer mais qu'ils sachent que nous ne sommes pas seuls", a-t-il confié.
P.B.



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur