Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 17 mars 2010 par Islam Info

Cheick Hicham Mohammed Kabbani : Comment éviter l'emprise du monde mondain ?

Lorsque quelqu'un qui est élevé spirituellement atteint l'extase, la nourriture qu'il reçoit est spirituelle, elle envahit complètement son corps et l'âme. A ce moment-là, ce monde et tous ses plaisirs n'ont aucune valeur. Il vit chaque instant en extase totale et continue à recevoir les faveurs qui émanent de l'Attribut Divin de Beauté (siffatou 'l-jamal). Pour lui, tout revient à Dieu et rien dans ce monde n'est comparable à sa Beauté et ce monde n'a aucune valeur pour lui. Il est dans un état de félicité et de bonheur suprême.

Par contre, ceux qui sont amoureux de ce monde s'aperçoivent qu'il est source de conflit et de catastrophes.

Un jour, un poète a dit : Ce monde est une charogne, un morceau de viande pourrie jetée dans la rue. Ceux qui le poursuivent sont comme des chiens affamés . Ceux qui aiment ce monde et passent leur temps à en avoir plus, sont comme des hyènes qui se battent pour dévorer une charogne. Telle est la perception d'une personne sincère qui est complètement en extase devant son Seigneur et qui aime la simplicité de sa vie. Une telle personne préfère de loin glorifier et louer sincèrement son Seigneur, elle préfère donner l'aumône et bâtir sa vie de l'au-delà. Elle préfère la compagnie de ceux qui louent Dieu, plutôt que d'acquérir une portion, si petite soit-elle, de ce monde si attrayant, car la Prophète dit : Quand des gens se rassemblent pour mentionner le Nom de leur Seigneur, le Seigneur les mentionne dans des assemblées encore plus belles.
Aujourd'hui, les gens se parfument afin de sentir bon, mais ils ignorent que les gens les fuient à cause de la mauvaise odeur que dégagent leurs mauvaises actions. Ils ne savent pas que les saints fuient l'odeur répugnante que dégage l'amour de ce monde. Si vous travaillez plus pour ce monde plutôt que pour celui de l'au-delà, c'est une épreuve de votre amour pour le monde d'ici bas. En spiritualité, s'accrocher et chercher à avaler tout ce que vous ne pouvez manger, même les provisions que vous gardez pour le jour suivant sont une épreuve de votre attachement à ce monde. Il est donc préférable de les offrir pour l'amour de Dieu. Si vous possédez aujourd'hui plus que nécessaire, un tel excès est acceptable si vous ne donnez une partie pour l'amour de Dieu.

Le maître soufi Naqchband était très riche. Dieu lui donna la richesse parce qu'il ne la dilapidait pas. Il connaissait la valeur de la richesse, par conséquent, il la préservait. Il était le modèle de la discipline. Dieu accorde la richesse aux Saints parce qu'ils ne la dilapident pas dans des futilités. Ne demandez pas pourquoi vous n'avez pas ce que l'autre possède, car il se peut que Dieu lui donne plus parce qu'il est pieux ou qu'il est plus reconnaissant pour les présents qu'il lui donne. Peut-être que si Dieu vous donnait une telle richesse, vous deviendriez la pire des personnes sur terre. Pour vous protéger de l'amour de ce monde, ne regardez pas ce que possèdent les autres, cela ne vous concerne pas. Occupez-vous de vous-même et contenter vous de ce que vous possédez. Vous allez devoir vous expliquer devant Dieu pour cela et non pour ce que possèdent les autres.


La loyauté des Chiens.

Prenons l'exemple de Cheikh Abdoul Wahhab Sha'Raani qui cherchait des restes de nourriture dans sa maison tous les jours avant de se coucher. Quand il en trouvait, il les distribuait aux nécessiteux sans rien garder pour le lendemain. Un jour, après la mosquée, quand Cheikh Abdoul Wahhab Sha'Rani rentra à la maison, il se mit à chercher ce qu'il pouvait distribuer aux pauvres. Il donna ce qu'il put trouver et alla se couver. Mais curieusement, il n'arrivait pas à dormir cette nuit-là, il avait le pressentiment qu'il y avait quelque chose dans sa maison qu'il avait oublié de donner. Il trouva la viande que sa fille avait mise sur l'armoire. Il emporta la viande, mais ne trouva personne dans les rues ; tout le monde dormait. Il chercha partout, mais ne trouva personne dans le coin. Et c'est là qu'il remarqua qu'il y avait des chiens qui couraient dans les environs. Il coupa alors la viande en morceaux et la donna aux chiens.

Il existe une tradition du Prophète qui mentionne le récit d'un chien assoiffé et d'un homme qui buvait l'eau d'un puits situé dans les environs. Quand il vit l'état du chien, l'homme usa de sa chaussure pour puiser de l'eau pour l'abreuver. Dieu pardonna cet homme parce qu'il avait donné de l'eau à un chien assoiffé.

Après que Cheikh Abdoul Wahhab Sha Rani ait nourri les chiens, ils le suivirent jusqu'à la maison tout content en remuant leurs queues. Il les laissa dehors et alla se coucher.

Tôt le matin, il s'en alla à la Mosquée, pour diriger la prière du matin. Ses disciples furent étonnés de voir des douzaines de chiens le suivre jusqu'à la Mosquée, et ils commencèrent à les chasser. Cheikh Abdoul Wahhab Sha'Rani les réprimanda en disant : Pourquoi les chassez-vous ? Est-ce que vous êtes meilleurs qu'eux ? Je leur ai donné de la nourriture une seule fois, et ils me sont restés fidèles. Mais vous, je vous nourris spirituellement tous les jours et vous ne m'êtes toujours pas fidèles. .

Source : La science de la purification de Cheick Icham Kabbani


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur