Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 17 mars 2010 par Le Patriote

Après le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, M. Choi, les femmes du RHDP ont échangé, hier au Plateau, avec celui du Facilitateur de la crise ivoirienne, M. Boureima Badini. Venues en grand nombre, les femmes avaient à leur tête, les présidentes Henriette Dao Coulibaly de l'UF-PDCI, Touré Aya-Virginie du RFR et Traoré Pauline de MFA. Au cours de l'entretien avec le Représentant du Facilitateur, qui a duré une quarantaine de minutes, les femmes houphouëtistes ont lu une motion dans laquelle elles expriment leurs inquiétudes quant à la lenteur que connait aujourd'hui le processus électoral. Fatigués des multitudes reports de dates d'élection, nous prévenons que nous ne tolérerons plus d'avoir une nouvelle rallonge de M. Gbagbo à la tête du pays , ont-elles insisté. Avant d'ajouter que pour elles, il est temps d'aller aux élections. Donc plus question pour nous de tergiverser. Nous demandons au facilitateur de bien vouloir tout mettre en ?uvre pour le respect scrupuleux du chronogramme et la fixation d'une date effective et définitive , ont-elles indiqué. Les femmes houphouëtistes ont, par ailleurs, crié leur ras-le-bol devant la situation de dégradation sociale que vit présentement la Côte d'Ivoire. Une situation qu'elles n'hésitent pas à qualifier de sclérose politique favorisée par une mauvaise gouvernance du régime de Laurent Gbagbo. Cette mauvaise gouvernance a des conséquences considérables et désastreuses que sont, entre autres, la paupérisation croissante de la population, les déchets toxiques entraînant des maladies de toutes sortes, des tirs à balles réelles sur les manifestants aux mains nues, le délestage et coupures d'eau entraînant d'énormes dommages dans la vie des Ivoiriens, ont-elles déploré. Tout en exprimant le souhait de rencontrer très prochainement le Facilitateur. Doléance pour laquelle M. Boureima Badini a dit prendre bonne note. Il a dit, en outre qu' rendra fidèlement compte de cette rencontre au Facilitateur, le président burkinabé Blaise Compaoré.
Notons par ailleurs, qu'après les bureaux du Représentant du Facilitateur, les femmes du RHDP se rendront ce matin même, au siège de la CEI, pour exiger des responsables des lieux, la fixation d'une date pour les élections en Côte d'Ivoire.
Diawara Samou


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur