Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 10 mars 2010 par Le Temps

Le Pr Alphonse Djédjé Mady, président du directoire du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), était l'invité de la Rédaction du très fidèle porte-voix, " Le Nouveau Réveil" de son parti, le Pdci. Au menu, passer en revue, la situation sociopolitique du pays. Notamment, se prononcer sur les marches insurrectionnelles et de désobéissance civique organisées par le Rhdp. Et lui, Djédjé Mady, secrétaire général du Pdci, directeur de campagne de Bédié, a été un pion essentiel de ce système de déstabilisation de la Côte d'Ivoire. " Je demande aux militants du Rhdp de s'opposer par tous moyens aux mesures du chef de l'Etat. Dressez-vous contre les préfets et magistrats par tous moyens s'ils veulent vous radier de la liste électorale ". On s'attendait, hier, au cours de cette rencontre initiée par son " journal ", que le Pr Djédjé Mady, ait une pensée pieuse de ses morts et des mots de compassion pour les blessés dans sa déclaration. En observant une minute de silence en hommage à ses martyrs. Mais, le troubadour de Bédié a fait son show sans aucun remords pour " ses soldats morts à la tâche " par sa faute. C'est quand même inhumain et contraire à nos m?urs. Notamment, à la culture du secrétaire général du Pdci. Le peuple Bété dont il est issu, accorde une importance aux morts. Même ceux qui ne sont toujours pas de notre fait. Pendant que les Ivoiriens et les familles des victimes de Djédjé Mady pleurent encore leurs enfants, que certaines victimes des barbaries du Rhdp pansent difficilement leurs blessures, pendant que la Société des transports abidjanais, Sotra, dresse désespérément le bilan des dégâts économiques (plus d'un milliard de pertes) causés par le tsunami d'une opposition irresponsable, pendant que l'Etat de Côte d'Ivoire cherche les moyens financiers pour reconstruire tous ses bâtiments que les " bulldozers " ont détruit sur leur passage, il est indécent pour des gens qui aspirent gouverner à nouveau la Côte d'Ivoire d'agir de la sorte. Les populations savent combien de fois elles ont subi des désagréments à elles causer par l'égoïsme politique de Bédié, Ouattara et leurs satellites. On ne peut pas endeuiller des familles, créer des ennuis économiques aux opérateurs privés et publics pour des portefeuilles ministériels. Une fois satisfaits, ils ont ignoré totalement les sacrifices humains et matériels subis par les populations. L'ingratitude et l'égocentrisme politique qui caractérisent l'opposition ivoirienne devraient interpeller ses militants et l'ensemble des Ivoiriens. Bédié et Ouattara ne les utilisent que pour leurs propres intérêts et non pour ceux de la communauté. Djédjé Mady vient de le démontrer à la nation.

Zéré de Mahi


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur