Identifie Toi     Inscris Toi

 lundi 22 février 2010 par Le Nouveau Réveil

Micheline Ayolio, 37 ans, résidant à la villa 573, est décédée à la suite dit-on d'une diarrhée persistante et de déshydratation après avoir consommé de l'eau polluée. Elle laisse derrière elle, un petit garçon et une fille qui présenterait les mêmes symptômes et qui serait internée dans un hôpital. Tous ces maux seraient en rapport avec la consommation de l'eau polluée, rappelons-le, de la Sodeci du 1er au 9 février derniers. C'est donc pour dire sa compassion à la famille éplorée que le Pca du groupe Sodeci-Cei, Zadi Kessy, accompagné d'une forte délégation, s'est rendu dans le quartier en question. Au domicile de la défunte, Zadi Kessy s'est adressé à la famille éplorée en ces termes : "Ayant reçu une culture africaine, il est de mon devoir de me déplacer pour vous dire mes sincères " Yako " comme on le dit chez nous. Nous compatissons à votre douleur. Aussi aimerais-je que vous acceptiez de venir chez moi demain (ndlr aujourd'hui) pour qu'on discute tranquillement et qu'on puisse trouver ensemble un terrain d'entente. Mais sachez que nous prendrons en compte tous les frais, que se soit de la conservation du corps à la morgue jusqu'à la mise en terre de la défunte". La famille en retour a salué à sa juste valeur, la démarche du Pca, et en a d'ailleurs pris bonne note. Ensuite, cap a été mis sur le terrain de la cité où les riverains attendaient le Pca et sa délégation pour entendre ce qu'il avait à leur dire. Le Pca prenant à nouveau la parole leur a expliqué ceci : "Je suis venu vous dire également "yako" et vous assurer également du souci de la Sodeci de préserver votre vie. Aussi vous-demandé-je de rester calmes, d'être patients afin que nous puissions évaluer la situation et voir dans quelles mesures nous pourrions vous ouvrir l'accès au réseau de distribution, vous soigner et aussi vous dédommager." Aboli, président du quartier, au nom des habitants, a fait savoir au Pca les préoccupations des riverains : "Nous souhaiterions que le dispositif médical soit renforcé, qu'il y ait des prélèvements de selles et d'urines pour un meilleur diagnostic des maux dont nous souffrons afin que nous n'ayons pas à déplorer un autre mort."

Mahi Mikeumeuné (Stagiaire)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur