Identifie Toi     Inscris Toi

 vendredi 12 février 2010 par Nord-Sud

A 48h de son choc-aller des préliminaires de la Coupe de la Confédération contre l'Usfa du Burkina Faso, le nouvel entraîneur du Séwé sports prévient que ce sera un saut dans l'inconnue pour son équipe.

Dans quel état d'esprit avez-vous trouvé l'équipe du Séwé sports de San Pedro à votre arrivée?
Les joueurs venaient d'enregistrer une défaite contre Bouna. Tout le monde était fâché. Et à mon arrivée, j'ai dû parler au groupe et le motiver. Aujourd'hui, je connais un peu mieux mon groupe. Face à Issia Wazy et à Ouragahio déjà, il ne fallait pas perdre. Nous avons obtenu deux nuls. Là, nous poursuivons le travail.

Sur quoi avez-vous axé le travail ?
L'accent a été surtout mis sur la préparation physique. Il y avait un manque à ce niveau. Il y a aussi l'aspect tactique que je n'arrête pas de mettre au point avec mes joueurs.

Comment appréhendez-vous votre entrée en lice, ce dimanche en Coupe de la Confédération, contre l'Usfa du Burkina Faso ?
Ce sera un saut dans l'inconnue. Cette rencontre arrive trop tôt pour le Séwé. Je ne suis là que depuis deux semaines et pour aller à une telle rencontre, il me fallait plus de temps.

Que savez-vous de l'Usfa du Burkina Faso ?
Pas grand-chose sauf qu'il s'agit d'une équipe militaire. Cela suppose qu'elle jouera physique. Dimanche, nous aborderons le match sans confiance aveugle mais avec sérénité.

Entretien réalisé par Adelaïde Konin


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur