Identifie Toi     Inscris Toi

 vendredi 5 février 2010 par Nord-Sud

Ce jeudi matin, rares sont les lycées et collèges de la capitale politique qui ont travaillé. Les deux tendances qui se disputent la présidence de la Fédération scolaire et estudiantine (Fesci) se sont affrontées et l'on déplore des blessés.

Tout est parti des partisans de Mian Augustin qui ont convoqué une assemblée générale au Lycée scientifique pour installer de nouvelles sections et élire les coordinateurs. Selon Nguessan Charles, partisan de Mian Augustin, ils ont vainement tenté de joindre Madame Pierrette Fauste Directeur régional de l'Education nationale pour obtenir l'autorisation de tenir leur rencontre. Cela leur a suffi pour se convaincre que Mme le Dren était de mèche avec la tendance Zagol Alain Durand qui a élu domicile à Yamoussoukro. Aussi ont-ils entrepris de déloger tous les élèves, à commencer par ceux des 4 écoles qu'abrite le Lycée scientifique. Avant de descendre en ville pour déloger les autres. En criant des slogans réclamant le départ de Mme Fauste. Au niveau du Collège Kouakou Aurélie, au quartier Sopim, après avoir mis tous les élèves du centre-ville dehors, les contestataires se sont retrouvés face à leurs adversaires, partisans de Zagol, section dudit collège. Qui ont refusé de sortir à l'injonction des assaillants . Selon des témoins, une bataille farouche a opposé les deux groupes au terme de laquelle l'on a noté au moins deux blessés parmi les partisans de Mian Augustin. Heureusement que la police s'est interposée entre les deux groupes, évitant ainsi toute aggravation de la situation. Elle a aussi sécurisé les établissements scolaires. De sorte que dans l'après-midi, les cours ont partiellement repris à Yamoussoukro.

Ousmane Diallo à Yamoussoukro


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur