Identifie Toi     Inscris Toi

 dimanche 31 janvier 2010 par AFP

L'entraîneur-adjoint Shawki Gharib remercie Gedo, la "nouvelle étoile que l'Egypte a découverte lors de cette CAN-2010" gagnée dimanche contre le Ghana (1-0), et assure que les Pharaons "tenteront encore de remporter le titre dans deux ans".

Q: Quel est votre premier sentiment ?

R: "Je veux féliciter l'équipe et l'entraîneur du Ghana pour ce qu'ils ont fait aujourd'hui. On a réalisé un grand match. On a respecté l'équipe adverse, qui a fait un bon match aussi".

Q: Tout n'a effectivement pas été facile contre ces jeunes Ghanéens qui vous ont posé des problèmes...

R: "Très souvent, pour arriver jusqu'en finale, on doit avoir un peu de chance. Aujourd'hui encore, on a su profiter de nos opportunités. Le Ghana avait une bonne défense et des joueurs techniques. Notre stratégie était donc d'abord de fermer le jeu et de vite sortir devant, sans oublier le repli défensif. C'est ce qu'on a fait. Dans la 2e partie du match, on se sentait à l'aise et on a profité de nos changements pour faire la différence".

Q: ... et Gedo a marqué son 5e but. C'est votre porte-bonheur ?

R: "Nos remplacements ont toujours payé depuis le début quand on a fait entrer Gedo en 2e période. On voulait commencer avec lui aujourd'hui car Moteb n'était pas en forme mais finalement on a préféré ne rien changer. En compétition, on découvre toujours une nouvelle étoile et Gedo est celle que nous avons découverte lors de cette CAN".

Q: Cette victoire a-t-elle été plus compliquée à décrocher que les précédentes ?

R: "Cette compétition a été plus difficile pour nous qu'en 2006 et 2008 parce qu'on a rencontré quatre équipes qualifiées pour le prochain mondial, et aussi parce qu'il y a eu ce petit cas spécial avec l'Algérie. On avait dit dès le début de la CAN qu'on voulait montrer que c'était nous les champions d'Afrique, et qu'on lutterait pour reconquérir le titre. On le remporte finalement pour la 3e fois consécutive et dans deux ans, on tentera encore de le remporter".

Q: Comment expliquer le paradoxe de cette équipe qui règne en Afrique et n'est pas qualifiée pour le Mondial ?

R: "Par rapport à 2008, on avait fait des changements de joueurs et à chaque fois la reprise est difficile. Quand on arrive en compétition, c'est plus facile si on utilise massivement des joueurs de notre championnat national car on a le temps de les préparer".


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur