Identifie Toi     Inscris Toi

 samedi 19 décembre 2009 par Le Nouveau Réveil

Alors que Gbagbo présente ses excuses pour avoir été surpris par la guerre, les commanditaires se moquent des victimes". Tel est le surprenant titre affiché à la Une de " Notre Voie " par les hagiographes de la refondation dans son édition n°3461 du vendredi 18 décembre. Dans l`article publié à la page 2 du canard du Fpi qui n`arrête pas de bleuir à force d`utiliser la brosse à reluire, il est écrit avec beaucoup de légèreté que c`est le premier ministre Alassane Ouattara et le président Bédié qui ont financé la rébellion de Soro Guillaume. Et la seule preuve dont dispose l`auteur de l`article, pour ce qui concerne le président Bédié, c`est que c`est lui qui a donné le nom de " Forces nouvelles " aux rebelles. " L`on sait également que l`appellation Forces nouvelles que porte la rébellion armée lui a été donnée par Henri Konan Bédié ". Voici la seule preuve que le fayot qui a écrit l`article détient pour affirmer que Bédié a financé la rébellion. Suivons-le toujours dans son délire : " Seul le pouvoir préoccupe Ouattara et Bédié. La misère des Ivoiriens, leurs larmes leur importent peu ". Le reste de l`article n`est qu`une succession d`inepties qui ne méritent même pas d`être citées ici. Qu`est-ce qui a amené le fayot à écrire cet article plein d`injures ? Il l`a écrit, tout simplement parce que le quotidien " Le Patriote ", proche du Rdr, a titré à sa Une qu`un " naïf ne doit plus gouverner la Côte d`Ivoire ". Et cela a suffi pour qu`il s`en prenne et à Alassane Ouattara et à Henri Konan Bédié. Sans s`occuper de la question de fond qui est de savoir s`il est tolérable qu`un chef d`Etat, en l`occurrence Laurent Gbagbo, déclare à la nation que des milliers d`Ivoiriens ont été tués, des millions d`Ivoiriens ont été plongés dans une misère sans précédent, tout simplement parce qu`il a été naïf. Est-il possible qu`on soit naïf quand on est arrivé au pouvoir après une élection " organisée dans des conditions calamiteuses " ? Est-il possible qu`on soit naïf au point de se faire surprendre par une guerre quand on sait qu`en janvier 2001, une tentative de coup d`Etat a eu lieu ? Est-il possible qu`on soit naïf au point de choisir l`option de la guerre au lieu de discuter au tout début de la crise ? Non, notre fayot, auteur de l`article, ne répond pas à ces interrogations. Il préfère falsifier l`histoire pour se donner bonne conscience et faire plaisir à ses commanditaires. A quel moment Bédié a-t-il donné l`appellation de " Forces nouvelles " aux rebelles ? N`est-ce pas pendant les négociations de Marcoussis, quand il s`est agi de trouver un nom autre que rebelles pour nommer les insurgés ? N`est-ce pas que cela a fait l`objet d`un débat entre tous les participants ? Et que des propositions ont été faites ? Pourquoi notre fayot ne le dit pas ? En quoi remplacer le mot rebelle par " Forces nouvelles " est-il une preuve de financement de la rébellion ? Et pourquoi notre fayot ne fait pas preuve d`honnêteté en écrivant aussi que lorsqu`il s`est agi de mettre Gbagbo de côté, c`est le président Bédié qui s`est opposé à cette idée ? Et qui a pesé de tout son poids pour qu'elle soit écartée ? En réalité, tout va mal pour le régime en place. Quand un peuple élit un président, il lui confie sa sécurité. Il ne lui demande pas de passer deux ans à faire la fête et à minimiser les menaces contre le pays. Il ne lui demande pas de faire preuve de naïveté. En affirmant que la guerre est arrivée en Côte d`Ivoire parce qu`il a été naïf, Gbagbo s`est présenté comme le seul responsable de la misère des Ivoiriens. S`il n`avait pas été naïf, tout ce qui est arrivé ne serait pas arrivé. Et c`est cela qui est la question de fond. Le président Gbagbo avait le droit de présenter des excuses pour ce qui est arrivé. Mais en affirmant que la guerre est arrivée parce qu`il a été naïf, c`est une grave erreur politique qu`il a commise. Aucun président au monde n`a jamais affirmé une pareille chose. On ne peut pas accepter que le pays soit dans cette situation parce que celui qu`on a élu a passé son temps à jouer au naïf au lieu de veiller sur la sécurité de son peuple. Et en affirmant aussi que Soro Guillaume a rendu un grand service à la Côte d`Ivoire, tout simplement parce qu`il s`est présenté comme le chef de la rébellion, Laurent Gbagbo a commis une deuxième erreur politique. Car, on ne voit pas en quoi se déclarer chef d`une rébellion est un service qu`on rend au pays qu`on a attaqué. Il n`y a aucune rébellion au monde qui n`a pas de chef. Donc, les propos du président Gbagbo ne sont qu`un condensé de bourdes lamentables. Et les hagiographes de la refondation gagneraient à ne pas provoquer les Ivoiriens en tentant d`accuser les autres au lieu de faire le profil bas. Si les Ivoiriens sont dans la misère, c`est à cause de la guerre. Et cette guerre est arrivée, selon Laurent Gbagbo, à cause de sa naïveté. Il est donc le seul responsable de cette misère. S`il n`avait pas été naïf, il n`y aurait jamais eu de guerre dans ce pays. Pendant quarante ans, Houphouët et Bédié ont gouverné ce pays, il n`y a jamais eu de guerre. Ce n`est pas parce qu`il n`y avait pas de menaces. C`est parce qu`ils n`étaient pas naïfs, si on suit le raisonnement de Gbagbo. Et puis quand on déclare qu`un coup d`Etat est un acte salutaire qui fait avancer la démocratie, on ne vient pas pleurnicher après quand ça arrive à soi-même. Mais cela est trop fort à comprendre pour notre fayot, auteur de l`article ridicule. Qui préfère rester dans sa bulle
PAUL KOUDOU


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur