Identifie Toi     Inscris Toi

 mercredi 16 décembre 2009 par L'intelligent d'Abidjan

Le Pr. Lazare Poamé, Doyen de l'Unité de formation et de recherche (Ufr) Communication, Milieu et société (CMS), philosophe et bioéthicien, est candidat à la présidence de l'Université de Bouaké. Il a pour colistier pour la vice-présidence, le professeur Michel Kodo, vice-doyen de l'Ufr Sciences médicales de cette même Institution. En prélude à cette élection prévue pour le 17 décembre 2009, le Pr. Lazare Poamé par ailleurs, président du Comité consultatif national de Bioéthique, coordonateur du Master d'Ethique et de Bioéthique de l'Afrique noire francophone, a procédé le 11 décembre 2009, au lancement de sa campagne. L'amphithéâtre de l'Ufr des sciences médicales de l'Université de Cocody était plein comme un ?uf. Les enseignants-chercheurs, le personnel administratif et technique, les étudiants étaient fortement mobilisés pour une rencontre à cet effet. Ce cadre a permis au directeur de campagne du candidat à la présidence de l'Université de Bouaké, le Pr.Zigui Koléa Paulin d'inviter tous les électeurs à choisir les Pr. Lazare Poamé et Michel Kodo. Après seulement quelques minutes d'intervention, les différents directeurs de campagne des Ufr de Droit, des sciences économiques, des sciences médicales, du CMS, des enseignants de différents grades, les structures du personnel administratif et techniques, se sont succédés pour présenter le Pr. Lazare Poamé comme étant celui qu'il faut nécessairement à la tête de cette Institution. Tous, l'on présenté comme ?'un homme de conviction. Travailleur infatigable, la trame de son être est structurée par une éthique du souci de l'autre'' ont-ils soutenu.

Mettre fin aux grèves

Le candidat Lazare Poamé à expliqué avec conviction qu'il veut, en prenant la tête de cette Institution, réconcilier l'Université de Bouaké non seulement avec son essence, mais aussi avec les exigences de la mondialisation des cursus et les objectifs du millénaire. L'Université de Bouaké, a expliqué le Pr. Lazare Poamé ne pourra atteindre cet objectif qu'en se fondant sur une gestion optimale des ressources humaines. L'émulation, la collégialité, l'humilité scientifique et l'excellence seront les leitmotivs de l'Université de Bouaké issue du troisième mandat qui prendra le nom de Université de Bouaké-la-neuve a-t-il promis. Le trait caractéristique de ce tournant majeur de cette institution sera une gouvernance véritablement innovante, a-t-il révélé. Cette mutation qualitative sera traduite dans les faits par : ?'la rupture avec le mode de gouvernance de l'équipe sortante : grande loyauté au sein de la nouvelle équipe et sens élevé de la coresponsabilité dans l'exercice des fonctions de Président et de Vice-président. Une gestion décentralisée du budget conformément à la réglementation en vigueur. Une extraordinaire débauche d'énergie pour la mobilisation des ressources financières destinées à améliorer les conditions de travail et d'existence des premiers acteurs que sont les enseignants-chercheurs, le personnel administratif et technique et les étudiants'' a-t-il énuméré. Ce candidat qui jouit de l'esprit de solidarité et d'ouverture, à plusieurs atouts. Entre autres, sa posture de pionnier de l'Université de Bouaké qui lui confère une expérience de seize (16) enracinée dans les fondations de l'institution au service de l'Université de Bouaké. Il a mené aussi, de nombreuses actions en faveur de l'Université de Bouaké de la période de la fondation de cette Institution en 1993 aux évènements du 19 septembre 2002. Depuis, il ne cesse d'apporter son appui à la recherche et à la formation dont l'organisation de séances de mise à niveau à l'intention des étudiants sortis de Bouaké et traumatisés par la guerre. La préparation annuelle avec le Pr. Francis Akindès des dossiers des enseignants-chercheurs candidats au CAMES. Dans son projet ambitieux à la tête de cette Institution, le Pr.lazare Poamé a exposé avec méthode le processus de rupture. Il entend ainsi apporter une innovation sur le plan Institutionnel et administratif.

Il entend instaurer une quiétude à l'Université par la résolution définitive de la question financière, source de grèves à l'Université. Il va par exemple, instaurer des conférences budgétaires dans les UFR, Centres et Ecoles en vue d'une meilleure implication des enseignants, du personnel administratif et technique et des représentants d'étudiants dans l'élaboration et l'exécution du budget. Il a promis le paiement régulier des salaires avant le 05 du mois grâce à un système d'anticipation. Le paiement régulier et semestriel des heures complémentaires, supplémentaires, des primes de recherche et de jurys. Tous ont cru en la sincérité du professeur Lazare Poamé dont la trame de son être est structurée par le souci de l'autre. Le Pr. Ouattara Azoumana de l'Ufr CMS à l'image de ses autres collègues d'autres Ufr que :" J'apporte mon soutien au professeur Poamé qui est un pionnier de l'Université de Bouaké. Il a le souci de l'avenir de notre institution parce qu'il l'a vu naître et s'est battu pour la faire progresser. En tant que pionnier, il a formé des générations d'étudiants et aidé de nombreux collègues. Ce travail d'éducation des étudiants et de promotion des enseignants appelle naturellement notre vote en sa faveur. Sa candidature est une formidable opportunité pour nous tous. Ses réseaux scientifiques sont nombreux, sa compétence reconnue. Le travail abattu à l'UFR CMS plaide pour lui. Nous devons l'aider à faire gagner l'Université de Bouaké toute entière. Pour finir, il y a une autre raison de le porter à la tête de notre institution : sa légendaire solidarité manifestée à l'égard de tous les collègues, le personnel administratif et technique, les étudiants. Le professeur réussira la mission que lui confions pour une raison fondamentale. Il aime le travail bien fait. Il a un projet. Il fera tout pour ne pas décevoir''. Le Pr. Lazare Poamé a demandé à tous les électeurs de lui faire confiance ainsi qu'à son colistier le Pr. Kodo Michel ?'en testant cette aventure qui ne sera nullement une mésaventure. C'est une aventure qui sera belle. Ensemble, enseignants, personnel administratif et technique, étudiants, personnalités extérieures, posons la première pierre de notre nouvel édifice : l'université de Bouaké-la-neuve'' a-t-il conclu.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur