Identifie Toi     Inscris Toi

 mercredi 11 novembre 2009 par Le Mandat

Assèkro, village situé sur l'axe Abengourou-Niablé, dans le département d'Abengourou a été le laboratoire d'expérimentation de la fraude électorale. Cette prouesse a été l'?uvre des responsables locaux du Fpi qui n'ont pas attendus l'affichage officiel de la liste électorale provisoire avant de la promulguer. En effet, le directeur de l'école primaire dudit village, Kouao Alphonse a appelé tous les villageois à venir vérifier leur nom sur la liste qu'il détenait. Mais un cadre d'Assèkro qui a compris la volonté de faire la combine, des responsables Fpi de cette localité, a saisi le président régional de la Cei, M. Daouda Touré. Celui-ci a pris attache avec la commission centrale pour l'en informer. Ensuite, le premier responsable de la commission électorale indépendante de cette région a fait intervenir la division policière de l'Onuci aux fins de constater l'effectivité des faits. Par ailleurs, M. Daouda Touré a produit un communiqué sur la radio locale pour dénoncer la mascarade et appeler à la vigilance.

Au-delà de cet épisode, il est bon de noter que le Fpi veut passer par tous les moyens pour s'éterniser au pouvoir. Ce parti impopulaire est conscient de sa minorité. Seule la fraude peut l'aider à gonfler le nombre de ses militants. Les ivoiriens savent qu'il appartient seulement à la commission électorale indépendante de donner le ton en affichant officiellement la liste électorale provisoire. Le faire avant la Cei relève d'une indélicatesse coupable qui met à nu les vraies intentions des auteurs d'un tel acte. Il est donc demandé aux autres partis d'être vigilants. Le Fpi guette la moindre aubaine pour frauder.

Dos


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur