Identifie Toi     Inscris Toi

 lundi 2 novembre 2009 par Le Quotidien

Lézia Yéo, la cinquantaine dépassée, est directeur général de l'agence immobilière, ''Afrique Foncier'', une structure spécialisée dans la gestion foncière et le règlement de litige fonciers.

Courant 2009, une dame qui est à la recherche d'un terrain en vue de construire une maison contacte l'un des associés de Lézia, Fodé Gustave, directeur général de l'agence immobilière ''Le Rocher'', sise dans la commune d'Abobo. Suite à leurs entretiens, Fodé conduit la dame au cabinet de son ami et associé de longues dates. Une fois arrivés dans le bureau de Lézia, pour mettre en confiance leur cliente, ils simulent un appel faisant croire à celle-ci qu'ils travaillent en collaboration avec le ministère de la construction. Peu après, ils lui présentent un plan de lotissement sur lequel se trouvent des terrains inexploités. A partir de ces documents, la dame qui fait désormais confiance à Lézia et son ami Fodé, leurs remet la somme de quatre millions (4.000.000) FCFA. En lieu et place du reçu, ils lui remettent un document qui n'a rien d'un reçu.

Tout en lui faisant croire qu'elle aura son vrai reçu d'ici peu. Plus de quatre mois après, les deux associés n'arrivent pas à satisfaire leur cliente. Dans leur cachette, ils refusent désormais de répondre à ses appels. Las d'attendre, courant octobre, accompagnée de son beau-frère et munie du document qui fait office de reçu, elle se rend au Ministère de la construction et de l'urbanisme pour une vérification. A sa grande surprise, elle apprend que ces terrains en question appartiennent, depuis longtemps, à d'autres personnes. Pire, ses interlocuteurs lui annoncent qu'il n'existe plus de terrain disponible sur ce site. La cliente découvre alors la supercherie de Lézia Yéo et Fodé Gustave et porte plainte contre eux à la police qui émet une convocation à leur attention. Contre toute attente, c'est Lezia Yéo seul qui répond à la police.

Inculpé pour escroquerie , Lézia Yéo a été déféré devant le juge d'instruction du parquet du tribunal de première instance du Plateau où il a comparu en audience des flagrants délits. Interrogé à la barre, le prévenu a nié en bloc les chefs d'accusation. Monsieur le président, je ne reconnais pas avoir pris de l'argent avec cette dame. C'est mon ami Fodé Gustave qui me l'a présentée. Elle est sa cliente. C'est à lui qu'elle a remis son argent. Ma structure règle les litiges fonciers, s'est-il défendu. Invitée à témoigner à la barre, la victime a accablé le prévenu. Selon elle, quand Fodé l'a conduite dans le bureau de Lézia, c'est à partir des documents que ce dernier lui a présentés qu'elle a été mise en confiance. C'est sur cette base qu'elle leur a versé l'argent en présence de Fodé, de Lezia et une troisième personne, un certain chef de village avec lequel ils ont partagé l'argent. Confondu par le témoignage de la victime, Lézia Yéo a été reconnu coupable et le tribunal l'a condamné à 15 jours de prison ferme (toute chose qui a provoqué un murmure de désapprobation dans l'assistance) et 50.000FCFA d'amende. Il payera, en coutre, la somme de 4 millions de FCFA à la victime qui s'est constituée partie civile. Quant à Fodé Gustave, il est introuvable.

Honoré Banhi


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur