Identifie Toi     Inscris Toi

 samedi 24 octobre 2009 par Nord-Sud

Il y a la bande à Didier Drogba qui brille. Et puis, il y a ce football local qui se meurt. Quel contraste !

Les Eléphants affrontent la Natioanmannschaft le 18 novembre en amical à la Veltins- Arena de Gelsenkirchen. Ce sont les Didier Drogba, Kolo Touré, Salomon Kalou, Yaya Touré et autres face au triple champion du monde allemand. Un grand d'Europe et du monde. Quel match de prestige! La sélection coachée par Vahid Halilhodzic prépare le Mondial 2010. Elle qui sera présente à ce rendez-vous pour la 2e fois de rang, après une première participation en 2006 en Allemagne. 4e à la dernière Coupe d'Afrique des Nations en 2008 au Ghana et vice-champions d'Afrique en 2006 en Egypte, les Eléphants évoluent désormais dans la cour des grands. Et déjà certaines voix s'élèvent pour présenter l'équipe de Côte d'Ivoire comme l'une des favorites grandissimes de la prochaine Can en Angola. En tout cas, cette sélection est séduisante. Elle dégage un bon parfum. Et lorsqu'elle se produit au Félicia, elle fait le plein. Mais le football local, lui ne donne pas la même image. Les stades sont de plus en plus vides, car les matches de Ligue 1 n'attirent plus. Finie la belle époque. Un Asec- Sporting, un Africa-Bouaflé, un Stella-Stade étaient des chocs et attiraient du monde. On se souvient même d'un Asec-Séwé de triste mémoire (Les Actionnaires avaient perpétré des casses suite à un carton rouge donné à Aka Kouamé), en nocturne, au stade Félix Houphouët Boigny, au début des années 1990. Ce match en semaine, avait fait le plein. On se souvient de ces équipes de l'intérieur avec leurs vedettes. A l'Alliance de Bouaké, c'étaient les Kouamé Lucien, Zogbo Tapé, Tora Zogbo, et autres. Au Réveil Club de Daloa, il y avait les Lago Bailly, Alain Gouaméné, Sacré Abialy, Olivier Barouan, Degri Dago, pour ne citer que ceux-là. On n'oubliera pas la grande équipe du Sporting Club de Gagnoa. L'équipe du Fromager avait même gagné le titre de champion en 1976, avec une génération exceptionnelle de joueurs. Soumaila Savané, Brobehi Gbaka, Bodo Maier, Lebry Manahoua Jérôme etc. Tout près de nous, à Bassam, il y a eu Maxime Traoré, Boty Simplice, Niang Seydou. Et récemment, il y a eu les Kassy Kouadio, Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, Lué Ruffin, Maguy Serge Alain, Sékou Bamba,Dago Charles, Salif Diarrassouba et bien d'autres. Chaque équipe, même de l'intérieur, avait ses vedettes. Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui seront incapables de citer quatre noms de joueurs vedettes évoluant en Ligue 1. Aujourd'hui, ce sont les Angban Vincent, Serge Déblé, N'Gossan Antoine, Diomandé Ahmed (Asec), Kouyaté Mamadou, Lebe Gnahoua, Adou Peter (Africa), Diabaté Samba (Stella), Bilé Georges Eric (Stade) et autres. Une chose est certaine, on est en droit de se poser des questions. Pourquoi, le football local n'attire plus ? Et depuis 1999, aucun club ivoirien n'a réussi à remporter une compétition organisée par la Confédération africaine de football. Pourquoi, le niveau a-t-il baissé ? Qui en sont les responsables ? Quels sont les raisons de cette baisse chaotique ? Quelles sont les solutions pour sortir du trou ? Nord-Sud ouvre le débat à partir d'aujourd'hui.

Choilio Diomandé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur