Identifie Toi     Inscris Toi

 lundi 12 octobre 2009 par Nord-Sud

Cette année encore, la liste électorale n'a pas échappée au sempiternel débat qui entoure sa confection. Les hostilités avaient commencée avec le choix de l'opérateur technique pour s'étendre à la formule à adopter (fallait-il garder la liste de 2000 et demander aux nouveaux inscrits d'aller se faire recenser ou procéder à l'enregistrement à nouveau de tous ?). Cette période qui a, en cette fin de crise, fait monter quelque peu les tensions a mis à nu l'état des relations entre les dirigeants et les opposants : le manque de confiance. Toutefois, cette crainte de nos opposants d'aujourd'hui n'est pas chose nouvelle dans la sphère politique ivoirienne. Ceux qui briment ( ?) aujourd'hui étaient les persécutés d'hier. L'on se souvient en effet de l'impressionnante machine mise en place à l'époque par le vieux parti - le Pdci - pour s'assurer de remporter les différents scrutins. Les élections de 1985 et de 1990 n'ont donné aucune chance à tout ce qui était autre que le Pdci. Le parti doyen avait été soupçonné de distribuer des cartes d'identités ivoiriennes à des étrangers justes le temps des élections. En 1990, l'opération de récupération des pièces ainsi délivrées n'a pas échappée à la vigilance de la population. L'expression bétail électoral avait trouvée tout son sens. En 1995, la même logique de contrôle de la liste électorale est respectée. Même si le pouvoir savait qu'il n'avait pas grand-chose en face de lui. Laurent Gbagbo qui a bien appris la leçon, souffle la technique à Guéi Robert. Devenu président lui-même, le Woody perd momentanément le contrôle de la machine. De 2000 à 2002, le pays connait trois scrutins. Lors des municipales, le Rassemblement des républicains (Rdr) plane sur ses adversaires. Aux législatives, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) se positionne devant le Front populaire ivoirien (Fpi) qui ayant compris l'urgence vérrouille le système en touchant à la liste. Le résultat est payant. Il remporte largement les élections pour les Conseils généraux. Que s'est-il passé en si peu de temps pour que les électeurs retirent leurs voix au Pdci et au Rdr au profit du Fpi ? Laurent Gbagbo avait été si heureux du résultat qu'il avait exprimé son souhait de tenir une élection anticipée. L'on comprend donc pourquoi la liste électorale cristallise autant de passion. Il a certainement raison cet homme politique qui a dit que celui qui maîtrise la liste électorale aura gagné les élections .

BKI


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur