Identifie Toi     Inscris Toi

 mardi 15 septembre 2009 par Le Mandat

Le président du Pdci-rda, Henri Konan Bédié a entamé, hier, sa première visite dans le département d'Adzopé par la sous-préfecture d'Assikoi dans le canton Anépé. A cette occasion, le peuple Akyé s'est mobilisé pour lui réserver un accueil chaleureux à travers des chants et des danses. Le président Henri Konan Bédié, qui n'est pas resté insensible à cette marque de sympathie et de considération, a traduit ses remerciements ainsi que ceux de son épouse et de la délégation qui l'accompagne à la population. Toutefois, il n'a pas manqué d'apporter sa compassion à la population d'Assikoi en particulier et à celle du département d'Adzopé en général pour la souffrance endurée sous le régime Fpi. " La prospérité que votre région a connue par son travail et grâce à la politique agricole judicieuse du Pdci-rda est en voie d'essoufflement parce qu'il n'y a plus, dans notre pays, de politique de soutien au monde rural et de politique agricole. () Il n'y a plus de politique de développement " a-t-il déploré avant de faire constater l'appauvrissement du monde paysan sous le Fpi et, par ricochet, la souffrance des travailleurs et des familles ivoiriennes. Pour le leader du Pdci-rda, c'est la preuve patente que le parti au pouvoir a vendu du rêve à la population. " Le Fpi prétendait venir ''gouverner autrement'' et refonder le pays.. Vous vous souvenez certainement, qu'il est venu ici prétendre que le café et le cacao s'achèteraient à 3000 Fcfa le kilogramme. Certains ont cru à cette tromperie. Aujourd'hui, les faits sont là. Ces deux produits phares de l'économie ivoirienne sont bradés et les recettes sont détournées par les refondateurs " a dénoncé M.Bédié qui dressant ainsi le bilan des refondateurs a fait savoir que : " Le Fpi a échoué. ". Pour lui, cet échec dans la gestion de l'Etat s'explique par le fait que le régime de Laurent Gbagbo est arrivé au pouvoir sans projet pour lequel l'autorité de l'Etat, l'éducation, la santé et l'emploi paient le prix fort. " Non Content d'avoir détruit l'économie du pays, les refondateurs travaillent à susciter, dans toutes nos régions, des conflits entre nos différentes communautés. Ils n'hésitent pas à compromettre la neutralité de l'Etat " a-t-il relevé avant de s'insurger contre la politique ''tribaliste'' du chef des frontistes. Le candidat du Pdci-rda dit ne pas comprendre comment Laurent Gbagbo qui en 1995 revendiquait " le criminel boycott actif " au cours duquel certains groupes ciblés de la communauté nationale ont été violentés, " vienne proposer aujourd'hui sur une base tribale, ethnique et anticonstitutionnelle, une ''Union Fraternelle des Akan de l'ouest (Ufoa). " Veut-on se constituer un électorat captif ? " s'est-il interrogé. Le successeur de Félix Houphouët-Boigny, a dit sa colère contre le fait qu'au moment de l'installation de ce mouvement à Issia, le chef de l'Etat a eu l'audace de qualifier cette communauté de " diaspora ". " Faut-il entendre que le fait pour un ivoirien de se rendre et de vivre dans une de nos régions fait de lui un étranger ? a-t-il martelé tout en se posant la question de savoir si Laurent Gbagbo connaissait le sens de ce mot avant de le mettre en garde contre le syndrome du nazisme. Pour le président Bédié cela démontre l'incompétence des refondateurs dont le bilan désastreux justifie qu'il est temps de dire non au Fpi dans les urnes. " Pendant dix ans, le Fpi n'a rien fait pour les ivoiriens. Ce n'est pas dans les quelques semaines qui nous séparent de l'élection présidentielle qu'il fera des miracles " a-t-il affirmé avant d'appeler le peuple Akyé à chasser les refondateurs du pouvoir au profit du Pdci-rda et de son candidat Henri Konan Bédié qui, selon lui, a les capacités et les compétences nécessaires pour redonner espoir aux ivoiriens. Au cours de la libation, le chef de terre d'Assikoi, le doyen Mambo a invoqué l'esprit des ancêtres pour une victoire écrasante du Pdci au soir du 29 novembre 2009.

Lance Touré
Envoyé spécial à Adzopé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur