Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 27 juillet 2009 par Nord-Sud

La Commission électorale indépendante (Cei) est heureuse d'informer les Ivoiriens et les amis de la Côte d'Ivoire que le traitement des données recueillies lors de l'identification de la population et de recensement électoral démarré le lundi 20 juillet et lancé officiellement le mardi 21 juillet à Grand-Bassam s'étend progressivement sur l'ensemble du territoire national. Elle rappelle que c'est en toute responsabilité et pour des raisons d'ordre stratégique qu'elle a décidé de rendre public le chronogramme juste après les opérations d'identification de la population et de recensement électoral. Ce chronogramme, notons-le, a été établi et validé depuis la dernière réunion du Cadre permanent de concertation en mai 2009 à Ouagadougou au Burkina Faso, en présence des différentes parties et sous l'arbitrage du facilitateur. Il a été rendu public à titre informatif et non pour être rediscuté. La Cei prendra pour sa part toutes les dispositions utiles pour son respect scrupuleux et exhorte, en outre, les autres parties impliquées dans ce chronogramme à jouer pleinement et entièrement leur partition afin qu'aucun obstacle ne vienne le mettre en souffrance. La Cei qui a toujours respecté ses engagements n'hésitera pas à dénoncer publiquement toute éventuelle difficulté tendant à mettre en mal le respect de ce chronogramme. La phase de traitement des données qui est essentiellement technique demande à être exécutée loin des discours et débats politiques. C'est l'une des raisons pour lesquelles la Cei souhaite qu'on laisse les ordinateurs travailler pour la production de listes électorales fiables à partir du 25 août 2009. La Commission électorale indépendante travaille à l'appropriation par ses partenaires des différents documents régissant l'étape de la validation technique et administrative de la liste électorale provisoire conduisant à son affichage. La Cei constate depuis peu un regain des déclarations relatives au processus électoral dans la presse. Tout en déplorant ces déclarations qui sont de nature à perturber l'esprit des Ivoiriens, elle demande aux partis politiques, groupements ou mouvements politiques, aux Organisations non gouvernementales, aux organisations de la Société Civile d'avoir de la retenue et d'observer les dispositions du Code de bonne conduite. Elle appelle particulièrement certains membres de la société civile à plus de circonspection et à un bon cadrage de leur champ d'intervention. La Cei exhorte la classe politique, l'ensemble des Ivoiriens et la communauté internationale à l'aider dans la mise en ?uvre de la tâche qui va conduire notre pays aux élections le 29 novembre 2009 dans un climat serein et apaisé.

Fait le 26 Juillet 2009
Pour le Porte parole de la CEI
Le Porte-parole-adjoint
Bamba Yacouba

NB/ Le titre et le surtitre sont de la Rédaction


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur