Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 22 juillet 2009 par Le Temps

Un séminaire d'information, de formation et de sensibilisation des principaux praticiens prescripteurs de l'intérieur du pays sur le guide des médicaments génériques remboursables a ouvert ses portes lundi, à Yamoussoukro en présence du Président du conseil d'administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l'Etat de Côte d'Ivoire (Mugef-ci), Joseph Holland N'Da et du Directeur général par intérim, Ouattara Bakary. Dressant un tableau sombre de la situation financière de l'Etat ivoirien, le Pca de la Mugef-ci, a invité les praticiens prescripteurs venus pour la plupart de Bouaflé, de Dimbokro, de Daoukro, de Bouaflé, d'Oumé et de Yamoussoukro, à s'approprier le guide des médicaments génériques. Aux fins, a-t-il dit, d'alléger les tâches des patients, car " le patient autrefois sensiblement nanti, s'est progressivement et involontairement mué en indigent impénitent tendant la gamelle alternativement au médecin consultant dispensateur dans le seul espoir de pouvoir bénéficier d'un minimum de soins". " Le Guide des médicaments génériques " est un outil scientifique de gestion révolutionnaire conçu par la Mugef-ci à l'effet de permettre à tous les mutualistes où qu'ils se trouvent et quelle que soit leur situation sociale d'accéder sans retenue aux médicaments ", a estimé Joseph Holland N'Da, se satisfaisant de la présence massive des spécialistes en la matière. A cet effet, le Pca, rappelant le but de la Mugef-ci, à savoir une Institution de prévoyance sociale au secours des mutuelles des fonctionnaires et agents de l'Etat, a interpellé le Trésor public. Qui reste devoir six milliards de Fcfa, comme stock d'arriérés de cotisations. " Cette situation malencontreuse et regrettable a rendu difficile par moments, le règlement des bordereaux de prestation de nos partenaires médicaux", a-t-il déploré, espérant qu'avec l'admission de la Côte d'Ivoire à l'initiative Ppte (), le Trésor public " redevienne plus liquide pour assurer des reversements réguliers à la Mugef-Ci ". A défaut desquels, a prévenu Joseph Holland N'Da, l'Institution pourra arrêter ses prestations ou connaître une cessation de paiement aux conséquences désastreuses. Un peu plutôt, le coordonnateur scientifique dudit séminaire qui prend fin aujourd'hui, le Pr. Dié Kakou à travers un cours magistral, a démontré le bien-fondé de l'utilisation des médicaments génériques. Une politique qui date de 1994.
Toussaint N'Gotta
Correspondant régional


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur