Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 20 juillet 2009 par Notre Voie

Pour accueillir les 400 artistes venus des quatre coins du monde, pour le festival de folklore de Gannat à Vichy en France, qui se déroulera cet été, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Les guides jouent un rôle primordial.

On est toujours sur la brèche affirme Myriam Burgel, responsable des guides au festival de folklore de Gannat. Pourtant, elle n'en est pas à son coup d'essai. Voilà 17 ans qu'elle vient à Gannat, chaque fois avec des groupes différents.

La machine se met en marche à partir du mois de mai. Tout est planifié, mais on n'est jamais à l'abri d'un imprévu. Mais on est rodé : on arrive toujours à trouver un bout de costume qui manque ou à faire réparer un instrument . Sa seule angoisse, c'est l'urgence, le gros pépin de santé. Et, même si ce n'est pas fréquent, elle sait que ça peut arriver. C'est pour ça que les guides sont souvent deux. Si on a un blessé, le premier guide l'accompagne, le deuxième reste avec le groupe?.

Les guides sont présents 24 heures sur 24. Ils partagent leurs repas et sont logés avec les groupes. Nous sommes complètement intégrés. Je ne me fais jamais autant prendre dans les bras que pendant un festival sourit Céline Barlet, qui, cette année, accompagne les Papous. Elle est allée les chercher à l'aéroport de Roissy. Mais il m'est aussi arrivé d'aller chercher un groupe de Mongol jusqu'à Francfort .

Les guides sont l'interface entre l'organisation et les artistes. On leur donne l'heure des spectacles et des défilés et on fait en sorte que tout soit prêt au bon moment . Ainsi, pour le défilé d'hier, à 16 heures, il fallait commencer à faire les chignons des dames dans la matinée !
Cette année, en plus des écoles, lycées et gymnase réquisitionnés pour loger les groupes folkloriques, un village de tentes a été mis en place. Mais ne croyez pas que ce soit spartiate plaisante Myriam Burgel. On a du parquet et des vrais lits. Même si, pour l'instant, les nuits sont frisquettes .

Pendant leur temps libre, les artistes peuvent partir à la découverte de la région, mais le plus souvent, ils s'occupent de la lessive, des courses, voire de composer leurs costumes.

Lamontagne.fr


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur