Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 18 juillet 2009 par Le Temps

Les fraudes massives orchestrées par le Rdr au cours de l'opération d'enrôlement et d'identification dans la région de Gagnoa et dénoncées par le Fpi viennent de connaître un rebondissement. Avec la condamnation de dame Nikiema Awa, de nationalité burkinabé, militante du Rdr. Le tribunal de 1ère instance de Gagnoa, vient de la condamner le mardi 14 juillet 2009, à un an d'emprisonnement, assorti d'une amende de 50 000 Fcfa. Les faits. Nikiema Awa s'est fait établir un acte de naissance (n°737/07/051971) à la mairie de Gagnoa, en complicité avec des cadres Rdr, qui contrôlent la mairie. Et dans lequel elle se fait appeler Traoré Fatoumata. Muni d'un faux extrait, elle s'est fait enrôler au centre d'enrôlement du collège Saint Jean le 6 décembre 2008. Sur dénonciation de Billy Gbalou Joachim, Fédéral Fpi de Gagnoa, Nikiema Awa et Soulama Abdouramane seront arrêtés par la police pour fraude sur la nationalité. Une enquête est alors ouverte par la préfecture de police qui porte les faits au parquet. Seule dame Nikiema Awa sera entendue puisque l'autre est introuvable. Interrogée par la police, elle ne nie pas les faits. Elle reconnaît même qu'elle est burkinabé. Mais elle veut avoir une carte d'identité ivoirienne pour circuler librement sur le territoire ivoirien. Nikiema Awa alias Traoré Fatoumata tombe sur le coup de la loi en ses articles 284, 285 et 312 qui prévoient et punissent le faux et usage de faux sur des documents administratifs. Elle écope d'un mois d'emprisonnement et 50.000 Fcfa d'amende. La confiscation des faux actes et du récépissé d'enrôlement comme ivoirienne en vue de leur dépôt au tribunal.

Charlemagne 1er
Correspondant régional


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur