Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 11 juillet 2009 par Notre Voie

La coordination des mouvements des femmes patriotes a entamé sa croisade de protestation contre le discours fait par Alassane Dramane pendant sa récente tournée dans le Centre du pays. Conduite par sa présidente Geneviève Bro Grébé, la coordination des mouvements des femmes patriotes a saisi dans la journée de jeudi 9 juillet, M. Boureima Badini en sa qualité de représentant spécial du président Blaise Compaoré, facilitateur de l'Accord politique de Ouaga. Bro Grébé a remis à cette autorité la déclaration faite par les femmes patriotes de Côte d'Ivoire condamnant les propos tenus par le président du RDR. Recevant la délégation conduite par Bro Grébé, Boureima Badini a salué la démarche de ses hôtes avant de les exhorter à maintenir le dialogue. Le représentant spécial du facilitateur a par ailleurs indiqué qu'il croit en la sortie de crise amorcée depuis la signature de l'Accord de Ouaga. A cet effet, il a reconnu le génie politique du président Laurent Gbagbo pour, dit-il, son inspiration qui a donné cet accord. Mardi, à 14h, Bro Grébé et ses soldats iront remettre la même déclaration à Y.J. Choi, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Côte d'Ivoire.

Rappelons que cette croisade est entamée par ces femmes après leur sortie le 26 juin dernier pour se prononcer sur les propos tenus par Alassane Dramane Ouattara. Celui-ci a, dans sa tournée, estimé que la rébellion armée contre la Côte d'Ivoire a été indispensable. Au nom des femmes patriotes, Bro Grébé était donc monté, au créneau pour vivement condamner ces propos qu'elle a qualifiés de cruels. En guise de protestation, elle avait promis de saisir toutes les autorités intervenant dans le processus de paix en Côte d'Ivoire afin d'appeler les leaders à la sagesse.

Benjamin Koré benjaminkore@yahoo.fr


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur