Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 11 juillet 2009 par Fraternité Matin

Le Président de la République a inauguré, hier, le nouveau raccordement en eau potable de Korhogo, en présence du délégué de la commission de l'Union européenne. Face aux doléances et autres interpellations, lors de la cérémonie d'ouverture officielle du nouveau raccordement en eau potable de Korhogo, le Président de la République a réitéré son ardent désir de voir l'élection se dérouler effectivement le 29 novembre 2009 comme indiqué par la Cei. Ce, pour donner le pouvoir au Président élu afin que celui-ci fasse face aux problèmes de développement de la Côte d'Ivoire. Aussi, a-t-il invité les responsables politiques à ne pas dissocier les problèmes politiques et les problèmes économiques. Populations de Korhogo, je suis venu vous donner de l'eau. Tout à l'heure, je vais tourner les vannes et vous aurez de l'eau . Le Président Gbagbo est allé tourner les vannes pour faire effectivement jaillir l'eau depuis le fleuve Bandama. Il réalisait ainsi sa promesse faite lors de sa récente visite dans la région de mettre fin définitivement à la récurrente question de l'eau à Korhogo. C'est à juste titre que MM. Gon Coulibaly et Coulibaly Mamadou, respectivement maire et vice-président du Conseil général lui ont traduit les sentiments de gratitude et de joie de leurs populations. Et ont rendu hommage au ministre Achi Patrick pour son dévouement à la cause des populations et à M. Michel Arrion, délégué de l'Ue en Côte d'Ivoire pour son intérêt particulier aux problèmes des populations du nord. Celui-ci, après avoir expliqué les raisons de cet intérêt, a fait un plaidoyer en faveur de la Sodeci, en demandant aux populations de payer leurs factures car l'eau n'est pas un produit gratuit. Il a aussi plaidé en faveur de la région des Savanes en demandant au Président, d'une part de sauver la filière coton sinistrée, partant la filière textile en souffrance. D'autre part, il lui a demandé de terminer les travaux de réalisation des tronçons Odienné-Boundiali, Ferké-Bouna, afin de faire de Korhogo, un espace à mi-chemin entre la Guinée et le Ghana. Pour conclure, il a annoncé pour bientôt le démarrage des travaux de réhabilitation du tribunal de Korhogo. M. Patrick Achi, s'est quant à lui réjoui de la réalisation de ce projet et a félicité les populations pour leur patience car, leur a-t-il dit, le problème de l'eau est un problème national qui préoccupe le gouvernement depuis plus de dix ans. Il a estimé les besoins actuels pour construire et réaliser des barrages ou des forages à 50 milliards de francs. Et 500 milliards : 250 pour l'intérieur et 250 pour la seule région d'Abidjan pour espérer résoudre définitivement dans les 5 ans à venir le problème de l'approvisionnement en eau potable sur tout le territoire. Pour l'heure, il a souligné que l'Etat a pu mobiliser dans le cas du programme d'urgence de sortie de crise la somme de 64 milliards de Fcfa grâce aux partenaires au développement afin de faire face dans l'immédiat au problème de l'eau. Il a cependant assuré auxpopulations que la sortie de la crise ouvre l'amorce des ressources. Concernant le raccordement de Korhogo au Bandama, il a fait savoir que c'est le plus long pipeline en eau du pays. Il mesure 44 km pour un coût de 4 milliards financé par l'Union européenne, auxquels il faut ajouter 500 millions de francs de l'Etat pour accroître la capacité de traitement de la station de Korhogo. Il a aussi annoncé aux populations de Sinématiali que dans 30 jours, leur ville aura de l'eau potable à profusion.
Niangoran Martial
Correspondant régional


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur