Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 8 juillet 2009 par Le Nouveau Réveil

N'Zi Paul David n'a pas pu avoir accès à la salle où se déroulait la cérémonie. En réalité, l'Unesco le récusait non parce qu'il était le représentant de Gbagbo, mais parce que sa personne elle-même gênait. En effet, le très Fpi ambassadeur de Côte d'Ivoire en France, Kipré Pierre, était là et a assisté à la cérémonie de même que d'autres proches de la présidence. L'Unesco récuse N'zi Paul David parce que cette organisation estime qu'elle a été vilipendée par les propos de celui-ci l'année dernière au lendemain de la remise du prix. L'Unesco estime qu'une personne qui a tenu des propos pour discréditer le prix ne peut pas venir la narguer une seconde fois. Aussi, estime-t-elle que N'Zi Paul était la personne la plus mal placée pour représenter Gbagbo. On ne peut pas dire qu'il ne s'est pas débattu pour être dans la salle. Hier matin, le directeur de cabinet de Gbagbo s'est rendu au bureau du Dg de l'Unesco pour tenter enfin d'avoir sa carte d'invitation. En vain. Koïchiro la lui a refusé, non sans lui avoir donné les raisons : le discrédit qu'il a jeté sur le prix Houphouët l'année dernière au cours d'une sortie dans la presse et cela quelques jours seulement après la remise dudit prix à l'ancien président finlandais qui deviendra prix Nobel trois mois plus tard. En attendant que l'infortuné, qui vient de recevoir son deuxième camouflet à Paris, en moins de trois mois, fasse son compte-rendu à Gbagbo, les commentaires vont bon train aux bords de la lagune ébrié et de la Seine : Et si Gbagbo qui savait pertinemment que son poulain serait récusé l'avait sciemment envoyé dans cette mission pour l'humilier ?
Aux dernières nouvelles, N'Zi Paul David aurait présenté un document non authentifié à l'Unesco, précisément un ordre de mission (?) qui serait signé de lui-même.
PK


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur