Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 30 juin 2009 par Notre Voie

Nous ne voulons plus de Blé Guirao comme secrétaire général à la SONATT. Qu'il s'en aille ailleurs. C'est un traître qui sème le désordre dans notre boîte. Depuis, nous voyons le dos du nageur Blé. Mais, il vient de sortir sa tête de l'eau?, ne cessaient de crier hier les employés de la SONATT au siège de la société à Treichville. De fait, l'at-mosphère était particulièrement tendue à la SONATT. De 9h à 17h26, les agents ont déserté les bureaux pour réclamer la tête du secrétaire général de la société. A 11h, ils décident de se regrouper devant le bureau de Blé Guirao. Les agents accusent Blé Guirao d'être une taupe qui use de subterfuges pour décapiter la SONATT. Il lui est reproché aussi de passer des marchés avec des entreprises sans saisir la direction générale et d'avoir sali la directrice des ressources humaines (DRH) et la directrice des affaires financières (DAF) en les traitant de lesbiennes sur le net.
Face à l'ampleur que prenait le mouvement, le directeur général de la SONATT, Assié Argnar Amon a décidé de calmer les agents. Le directeur général s'est interrogé, face à ses employés, sur les raisons pour lesquelles la SONATT est l'objet d'attaques en règle. Il a estimé comprendre la colère des employés. Mais les a exhortés à reprendre le service afin de trouver un règlement en douceur satisfaisant pour tout le monde.
Dans cette ambiance morose, les femmes en service à la SONATT se sont retrouvées spontanément au bureau de la DRH pour lui apporter leur soutien. Elles ont promis de réagir pour faire partir Blé Guirao de la SONATT dans les prochains jours. Selon un agent qui a requis l'anonymat, Mabri Toikeuse et Blé Guirao veulent décapiter la SONATT pour rétrocéder les attributions de la SONATT à la direction générale des transports terrestres et de la circulation (DGTTC). Afin de financer la candidature de Mabri à la présidentielle.
Jean Blé Guirao qui rumine sa déception au regard du mouvement des agents, se dit humilié et a décidé de prendre sa revanche.
Les jours prochains seront déterminants, car les employés et les responsables de la SONATT ont promis dire au grand public les raisons qui motivent les agissements de Mabri et Blé Guirao. Car soutiennent-ils avec force : Nous avons voulu jusqu'ici protéger notre tutelle. Malheureusement elle nous mène une guerre inutile pour des questions d'argent. Nous avons décidé de réagir?.
Nous y revenons demain.

Délon's Zadé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur