Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 22 juin 2009 par Fraternité Matin

Le Président de la République a saisi le meeting de clôture de sa tournée à Odienné, pour mettre les populations en confiance.

Le stade Mamadou Coulibaly d'Odienné était plein comme un ?uf, samedi dernier, à l'occasion du dernier meeting du Président de la République dans la région. Une rencontre colorée enthousiaste et chaleureuse avec les Odiennéka, qui marquait aussi la fin de la visite d'Etat qu'il a entamée le 8 juin et qui l'a successivement conduit dans les régions des Montagnes, du Bafing et du Denguélé.

Aux populations, le Chef de l'Etat était aussi venu dire les deux phrases clés de cette visite: La guerre est finie, la paix est de retour. Et ce retour de la paix, est incarné par l'Accord politique de Ouagadougou (Apo). Toutefois, précise le Président Gbagbo, je suis venu vous dire que ce n'est pas un accord qui appartient à Soro Guillaume, à Laurent Gbagbo ou à Blaise Compaoré. C'est un accord qui appartient à tous les Ivoiriens, un accord qui a ramené la paixla guerre est totalement finie. A preuve, les maires, les préfets, les juges, les procureurs sont revenus. La sécurité des frontières est également assurée. Et comme il l'avait dit à Samatiguila, Madinani et Minignan, il a répété aux populations d'Odienné que la Côte d'Ivoire est aussi leur patrie et qu'elle ne les a pas oubliées. Et ce, contrairement à ce qu'un de ses amis lui avait dit en 1992 à Minignan, quand il était encore dans l'opposition. Cependant, renchérit-il: Ne vous conduisez pas non plus comme des oubliés Aucun citoyen ivoirien ne doit être écarté à cause de sa religion, ni à cause de sa région Personne ne vous écarte, c'est vous-même qui vous écartez, en marchant de façon peureuseN'ayez pas peur de prendre toute votre place dans la Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire est notre patrie commune, elle n'appartient à personne en particulier, elle appartient à tous en général.

Le fait que les populations du Denguélé ne disposent pas actuellement de carte d'identité ne leur est pas spécifique. En outre, cela ne saurait être non plus le motif d'une auto marginalisation. Parce que, explique Gbagbo, depuis 1992, la carte d'identité n'a pu être convenablement établie en Côte d'Ivoire, pour différentes raisons, au nombre desquelles figure la guerre. Il ne faut pas penser qu'on est rejeté par ce qu'on n'a pas de carte d'identité. C'est pourquoi, en marge de l'Apo, nous avons décidé que quand l'identification sera achevée, quand les contrôles auront été faits, quand les listes définitives auront été arrêtées, tous ceux qui sont sur les listes étant considérés comme des Ivoiriens et devant prendre part au vote, auront leur carte d'identité. Donc, nous aurons du coup à peu près, 6 millions d'Ivoiriens qui auront leur carte d'identité, a révélé le Président de la République. Mais, devait-il ajouter: C'est à un citoyen de montrer qu'il est citoyen, pour qu'on le considère comme tel. Si tu vis dans ta patrie, dans le village de ton père en te cachant, on te suspectera. Mais si tu vis le front haut, le verbe haut et que tu participes à tous les débats, on ne te suspectera pas, on te respectera. Je vous encourage et vous invite à prendre la Côte d'Ivoire comme votre chose, comme votre propriété, à la défendre et à la rendre prospère

Le Président de la République a par ailleurs donné satisfaction à certaines doléances exprimées par le maire de la commune, Diakité Souleymane, et le président du Conseil général, Koné Aboulaye, au nom de leurs administrés. Ainsi, la ville d'Odienné bénéficiera de 7 km de bitume, d'un nouveau château d'eau évalué à 1milliard de Fcfa. Elle verra aussi la piste d'atterrissage de son aérodrome réaménagée et bitumée à hauteur de 1,8 milliard de Fcfa. L'électricité sera fournie à 9 villages. Tout en encourageant les parents à accroître le taux de scolarité dans la région, notamment au niveau des filles, le Président Gbagbo a décidé de créer un lycée de jeunes filles à Odienné, Korhogo et Bondoukou. Celui d'Odienné portera le nom de Sarata Ottro, son directeur de cabinet adjoint, fille de la région, décédée récemment. Au ministre Bleu-Lainé présent, il a demandé de faire en sorte qu'en cas de disponibilité de places dans les classes de sixième, certains candidats assez proches de la moyenne requise puissent être repêchés. Le lycée professionnel sera réhabilité par l'Autorité, de développement qui sera créee. Et lorsque le nombre des régions passera de 19 à une dizaine comme cela est en projet, Odienné aura son université. Enfin, pour le projet Soja, le Président de la République a annoncé la venue d'une mission d'évaluation du Bnetd, pour voir les mesures à prendre pour la relance de l'opération.

Moussa Touré
Envoyé spécial à Odienné


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur