Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 11 novembre 2008 par Notre Voie

Le Réseau d'action sur les armes légères en Afrique de l'ouest, section Côte d'Ivoire (RASALAO-CI), lance une grande campagne de sensibilisation auprès des populations ivoiriennes le 20 novembre prochain, au Palais de la culture de Treichville. Michèle Pépé, présidente de RASALAO-CI, a fait l'annonce, hier, à Notre Voie, au cours d'une visite qu'elle a entreprise en compagnie de quelques membres de son bureau. Elle a expliqué que c'est une campagne en direction de toutes les couches socio-politiques du pays, en vue de faire connaître la problématique des armes légères. La campagne s'adresse aux religieux, aux leaders politiques, aux jeunes ainsi qu'aux élus, a-t-elle précisé.
Michèle Pépé a soutenu que le RASALAO-CI saisira la balle au bond pour faire avancer les choses en Côte d'Ivoire. Ainsi a-t-elle promis de plaider auprès des députés pour que la convention de la CEDEAO sur les armes légères soit enfin adoptée. Auprès du gouvernement, la présidente entend exiger la mise sur pied de la Commission nationale pour la lutte contre les armes légères.
La campagne sera marquée par une tournée dans les 19 régions que compte la Côte d'Ivoire. A chaque étape, des comités de veille sur les armes légères seront mis sur pied en vue d'entretenir les populations. En outre, des séminaires seront organisés à l'endroit des hommes de médias pour leur permettre de cerner la problématique des armes légères. Les forces de défense et de sécurité n'ont pas été oubliées. Il en est de même pour les fabricants artisanaux d'armes. Le RASALAO-CI entend sensibiliser tous les acteurs sur les dangers que représentent les armes légères, qui déjà font tant de victimes.
Plusieurs artistes ivoiriens dont Tiken Jah et de célèbres humoristes ont été cooptés pour prendre part à cette campagne qui durera six mois.



César Ebrokié


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur