Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 6 novembre 2008 par Notre Voie

Interpellé le 3 novembre dernier pour fraude sur la nationalité ivoirienne, puis arrêté par les services de police, le journaliste Assé Alafé a été déféré, hier, à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). Placé sous mandat de dépôt, il va comparaître demain vendredi devant le tribunal pour répondre du délit de Faux et usages de faux? pour lequel il a été arrêté par la police.
L'arrestation du directeur général du quotidien L'Intelligent d'Abidjan?, donc d'un journaliste, non pas dans l'exercice de ses fonctions, mais pour fraude sur la nationalité ivoirienne doit interpeller chacun de nous.
En cette période très sensible et pré-électorale, le gouvernement est résolument engagé dans la lutte pour l'éradication de la fraude sur la nationalité ivoirienne.
L'arrestation d'Assé Alafé, un homme très connu au plan national, est la preuve que nul n'est au-dessus de la loi. L'audition récente de certains des ministres de la République dans l'affaire de détournement dans la filière café-cacao et l'incarcération de ses dirigeants sont des preuves de la volonté du gouvernement d'assainir tous les secteurs d'activités, mais d'engager le combat sur la fraude.

Vincent Deh


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur