Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 16 août 2008 par Nord-Sud

Le patron de l'Onuci a procédé, jeudi, à l'installation d'anciens combattants dans la vie civile.









Gros village de plus de 15.000 âmes situé à l'Est de la commune Bouaké, Oliénou a connu jeudi dernier une ambiance particulière. En effet, c'est dans cette localité que le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu, Choi Y. J., a procédé à l'installation de 30 ex-combattants dans la vie civile. Cette réinsertion marque le top départ de l'opération Mille microprojets pour les démobilisés, destinée à environ 10.000 ex-combattants. Ce contingent de démobilisés a décidé d'évoluer dans trois types d'activités : l'élévage de volailles, de porcins et de bovins. Cofinancé à hauteur de 1,8 milliard de Fcfa par l'Onuci et le Pnud, ce programme de mille microprojets sera exécuté sur un trimestre dans six autres villes entre autres Korhogo, Séguéla, Odienné, Daloa, Guiglo et San Pedro. Pour Choi Y.J, la mise en exécution de ce vaste projet obéit au souci de l'Onuci de créer avant la date du 30 novembre, des activités lucratives à l'endroit de ceux qui détenaient des armes durant le conflit armé en occurrence, les miliciens et les ex-combattants. L'objectif, est de participer à l'émergence d'un climat sociopolitique propice à la tenue des futures échéances électorales. On cherche à rétablir la paix définitive dans votre pays. Comme vous le savez, la date du premier scrutin a été fixée au 30 novembre. Pour y arriver, il faut la stabilité et la quiétude sociale. A travers l'opération mille microprojets , on va relever ce défi. Il faut que les Ivoiriens gagnent la bataille de la paix à travers les élections. C'est cela notre enjeu, a révélé le diplomate onusien. Avant de signifier aux bénéficiaires, aux responsables du Pnrrc que la venue d'autres donateurs est conditionnée à la réussite des activités de réinsertion de l'échantillon qui vient d'être réinstallé. Ensemble, on doit réussir ces microprojets. Si on réussit, les bailleurs de fonds qui attendent, vont apporter leur concours financier, espère-t-il. Il n'a pas omis de remercier la notabilité d'Oliénou qui a mis à la disposition du Pnrrc, trois hectares de terres pour abriter les trois sites d'élevage. Koffi Koffi Paul, le représentant du Premier ministre, reste convaincu que cette opération va permettre aux bénéficiaires d'apporter leur contribution au retour de la normalité dans le pays. La population d'Oliénou, pour sa part, n'a pas été oubliée par les donateurs. Le village, au titre du volet réhabilitation communautaire, a bénéficié d'un projet d'extension de son école primaire. Ceci, à travers la construction de deux salles de classes. Ces nouvelles infrastructures, à en croire Kouadio Kouamé, inspecteur de l'enseignement primaire, par ailleurs délégué régional des Forces nouvelles, vont concourir à l'amélioration du taux de scolarisation dans cette localité, durement ébranlée par la crise armée du 19 septembre.





Marcel Konan Correspondant régional


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur