Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 31 juillet 2008 par Fraternité Matin

L'ex-sociétaire de Nice nourrit de grandes ambitions pour son nouveau club. Je veux continuer à grandir, à hisser mon niveau de jeu. Avec l'Olympique de Marseille (OM), je vise le sommet. Etre champion et aller le plus loin possible en Ligue des Champions d'Europe, telles sont les ambitions de Koné Bakary dit Baky, l'ancien sociétaire de Nice qui vient de poser ses valises à l'OM du Franco-Sénégalais Pape Diouf. Un club qui tenait à lui et qui a mis le prix pour l'enrôler. Dirigeants et encadrement technique de la Cannebière sont tombés sous le charme du petit poucet ivoirien. Ils attendent beaucoup de lui. Baky nous rendra beaucoup de services s'il récidive sa fabuleuse saison passée à Nice, confiait Eric Gerets, l'entraîneur marseillais. L'Ivoirien est conscient de la tâche qui l'attend à l'OM. Tous les choix que j'ai faits depuis le début de ma carrière ont dépendu des discours que m'ont tenus les entraîneurs. C'est très important de rejoindre un technicien qui vous réclame. Je me suis préparé en conséquence pour ne pas décevoir. Le bouillonnement qui entoure le club ne m'effraie pas. C'est une source de motivation pour moi. Le contexte marseillais m'excite, soutient le joueur, à Sport Ivoire. Et d'ajouter que tout le monde lui a fait savoir que l'Olympique de Marseille est un club spécial. Mais, répète-t-il, tout cela ne me trouble pas le sommeil. Dans la vie, il faut savoir se mettre en danger, sinon, on n'avance pas. Il faut savoir grandir. Par ailleurs, l'ex-canonnier de Lorient et Nice souligne qu'il n'a pas débarqué à Marseille pour faire oublier tel ou tel joueur. Je ne me concentre que sur mon sujet, mon jeu. Je veux seulement procurer du plaisir aux supporters et dirigeants marseillais. Je ne demande qu'à réussir , précise-t-il. Il faut noter qu'outre l'OM, le Paris Saint Germain (il avait proposé plus gros) et l'As Saint-Etienne tenaient également au ??petit'' Eléphant. Mais, l'Ivoirien est resté sourd à toutes ces offres ; tout simplement parce qu'il adore Marseille où il y a beaucoup de passionnés, où le public est chaud et l'ambiance folle. C'est le club qui me fait rêver en France. Il y a aussi le projet sportif du club : La ligue des Champions et le championnat. J'ai surtout été conquis par le discours de l'entraîneur Gerets, renchérit le remuant attaquant dont les débuts avec les Phocéens sont prometteurs. L'Ivoirien semble avoir déjà épaté les Marseillais.

Jean-Baptiste Béhi


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur