Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 4 juin 2008 par Notre Voie

M. Palé Mamadou Senior, anciennement commissaire politique du RDR de la sous-préfecture de Téhini, dans le département de Bouna a rejoint le FPI. L'ancien cadre du RDR que nous avons reçu à notre rédaction ne décolère pas contre ce qu'il qualifie de mensonge et de culte de la personne d'Alassane Dramane Ouattara. Au RDR, on ne fait que l'apologie d'un seul individu. Les décisions ne sont pas prises de façon collégiale. Le RDR est devenu un club fermé d'amis où les responsables ont passé tout leur temps à nous mentir. C'est un club de mythomanes, confie furieux, M.Palé qui refuse de nier les affres de la guerre : Nous avons beaucoup souffert de la guerre. On nous a dit au départ que c'était à notre profit. Mais allez aujourd'hui à Téhini et vous verrez que tout est à reconstruire. Notre région a été tellement balafrée qu'elle est méconnaissable. L'ex-commissaire politique du RDR dit ne plus se reconnaître dans ce parti qu'il a aidé à implanter à Téhini. Pour lui donc, le temps est venu de rejoindre le parti politique qui répond au mieux à ses aspirations. Et c'est au FPI qu'il a décidé de poser ses valises parce que, pense-t-il au Front Populaire Ivoirien, le respect mutuel entre la base et le sommet, est une façon de reconnaître la valeur des uns et des autres. De plus, les militants se battent. C'est surtout cet esprit de combattant qui me séduit.
S'il est vrai que M. Palé ne supporte pas les vilains sentiments que sont la peur et le mensonge qui caractérisent les leaders du RDR, en revanche il admire le génie politique du président Laurent Gbagbo. J'ai appris à connaître M. Laurent Gbagbo dans le cadre du Front Républicain. C'est un véritable virtuose de la politique. Et son intelligence politique plaide en faveur du Front populaire ivoirien.
Malgré les tentatives des cadres du RDR de Bouna de ramener leur camarade à la maison, M. Palé, par ailleurs chef de cabinet du maire de Téhini, soutient qu'il a opéré son choix en toute responsabilité. Il estime qu'aujourd'hui, les populations qui ont vécu durement la guerre et qui vivent encore de façon calamiteuse les effets de cette guerre savent de quel côté se situe leurs intérêts. Mes parents savent maintenant où se situent leurs intérêts. On ne développe pas dans le mensonge et la tricherie. Mais le temps vient et il n'est plus loin où nous allons parler pour dénoncer ce qu'on a toujours caché à l'opinion, confie-t-il. Il se félicite d'avoir été accueilli avec ferveur par les militants du FPI. A la faveur de la guerre, nous avons travaillé ensemble et les camarades ont apprécié ce que je faisais. C'est tout naturellement avec joie qu'ils m'ont reçu, conclut M. Palé.


Délon's Zadé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur