Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 15 mai 2008 par L'intelligent d'Abidjan

Les assises de la 9ème édition des Enseignements Post Universitaires (EPU), une initiative du Syndicat National des Cadres Supérieurs de la Santé de Côte d'Ivoire (Synacassci), ont pris fin le samedi 10 mai 2008. A l'issue de trois jours d'échanges, 500 professionnels de la santé ont fait l'état des lieux en matière d'hygiène hospitalière et d'hygiène alimentaire en Côte d'Ivoire et ont proposé un plan d'action.
Ce plan d'actions qui est la conclusion des travaux vise, selon Dr Amichia Magloire, Secrétaire général du Synacassci, à pallier les dysfonctionnements relevés au cours des échanges des EPU 2008 en matière d'hygiène hospitalière et alimentaire, source d'infections nosocomiales et d'épidémies d'origine alimentaire. ?'Un malade vient dans un centre de santé pour se soigner et guérir et non pour y contracter une autre maladie. Or, nos travaux qui ont planché sur la problématique des infections acquises dans les hôpitaux (infections nosocomiales) ont permis de relever l'ampleur du mal qui affecte, non seulement les malades, mais aussi le personnel soignant. Le temps est venu d'agir ?', a-t-il expliqué. Aussi, dira-t-il ??, devant l'absence d'un plan global de lutte, le Synacassci souhaite la mise en place d'un programme national de prévention des infections nosocomiales dont les chiffres certainement sous évalués indiquent que ce sont 13 % de patients qui en sont infectés avant de sortir des hôpitaux''. A l'en croire, cette structure devra être une institution de réglementation et de surveillance de ces infections et elle devra fournir des mesures d'accompagnement aux victimes de ces maladies, dont la responsabilité ne leur incombe pas. Au titre de la sécurité alimentaire, le Synacassci a jugé impératif d'assurer une collaboration étroite entre toutes les parties prenantes pour assurer la qualité hygiénique des denrées alimentaires. Pour finir, il a remercié au nom de ses pairs, le Président de la République, le Premier ministre et les ministres techniques qui ont permis que ces assises soient une parfaite réussite, sans oublier également les experts et confrères venus d'Europe (France, Belgique) et de la sous région.
M.T.T


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur