Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 21 avril 2008 par Fraternité Matin

Le Premier ministre est décidé à appuyer sur l'accélérateur en ce qui concerne, d'une part, le processus de regroupement, démobilisation et réinsertion des Forces armées des Forces nouvelles (FAFN), qu'il veut voir passer dans sa phase opérationnelle; et d'autre part, le rétablissement effectif de l'unicité des caisses et le redéploiement de l'administration douanière dans les ex-zones assiégées. Ce sont les deux objectifs que visent les rencontres qu'il aura demain, à Bouaké, avec la hiérarchie des FAFN et les responsables de l'administration financière de l'ex-rébellion. Pour appréhender lui-même l'état d'avancement de ces différents chantiers et prendre en compte les dernières diligences techniques et financières. Les Représentants spéciaux du Secrétaire général de l'Onu, Y.J Choi, et du Facilitateur du Dialogue direct inter-ivoirien, Bouréima Badini, prendront part à ces rencontres. Tout comme les responsables du Service civique et du PNRRC, deux programmes dont le bon déroulement est essentiel à la réussite du processus DDR. Selon les services du chef du gouvernement, par ailleurs secrétaire général des Forces nouvelles, la finalité étant d'arriver, le plus tôt possible, à la normalisation de l'administration en zones CNO (Centre, Nord et Ouest, ndlr) et à la sécurisation totale du pays en vue des élections prochaines que le Premier ministre veut très apaisées. C'est naturellement donc que les responsables du Centre de commandement intégré (CCI) participeront aux échanges pour exposer au chef du gouvernement le schéma du déploiement des forces mixtes sur l'ensemble du territoire national. Pour sécuriser l'environnement des élections et assurer la sécurité quotidienne des populations.



M. Pépé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur