Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 28 mars 2008 par Notre Voie

Les deux sections FPI d'Ananguié, village d'Adzopé, ont choisi le week-end pascal pour relancer leurs activités politiques. L'assemblée générale, qui marque le début de ces activités, s'est déroulée, le lundi 24 mars dernier, au Centre culturel du village et a rassemblé plusieurs militants des 20 comités de base.
Plusieurs activités ont été annoncées pour être exécutées les temps à venir. Notamment, la préparation des élections générales prochaines avec un accent particulier sur la recherche des thèmes de campagne pour la plupart adaptés aux réalités de la localité, l'organisation des campagnes de sensibilisation sur les actions menées par le gouvernement dans le cadre de la politique de refondation initiée par le FPI et des tournées d'explication sur la décentralisation, et singulièrement sur l'impact des actions des conseils généraux sur les populations vivant surtout dans les zones rurales. En outre, ce programme d'activités prévoit le recensement et la gestion des pionniers locaux du FPI, ainsi que l'organisation de séminaires de formation politique à l'intention des militants des structures de base y compris la JFPI, l'OFFPI et la CEFPI.
Camarades militants, soyons vigilants. Mettons-nous au-dessus de nos divergences internes. Resserons les coudes, car les défis à relever sont de taille?, a fait observer Justin Adon Angui, secrétaire général de la section FPI d'Ananguié 2. Quand son homologue de la section 1, Kouassi Kodoua, demandait à l'ensemble des militants FPI de se procurer les cartes de membre et d'établir leurs pièces administratives nécessaires, afin que le moment venu, ils puissent donner leurs voix aux candidats du FPI.
Alphonse Latto N'Guia, fédéral FPI d'Adzopé et fils de la localité, a exhorté ses militants à plus de responsabilité et d'opiniâtreté dans leur engagement politique. C'est pourquoi, se référant au village d'Ananguié érigé en commune, le fédéral FPI a expliqué brièvement le fonctionnement d'une collectivité locale et ses limites d'action. Il a surtout demandé aux militants de s'organiser afin qu'au moment des élections municipales, la commune d'Ananguié n'échappe pas au FPI. D'ailleurs, sur ce point, à en croire certaines indiscrétions, des dispositions sont en train d'être prises et qui ont motivé, séance tenante, la mise sur pied d'un comité de règlement de litiges dirigé par le doyen Benoît N'Guia. Une motion spéciale de gratitude et de remerciement a été adressée au Président de la République, SEM Laurent Gbagbo, pour son génie politique et surtout, pour avoir érigé plusieurs villages du pays dont celui d'Ananguié, en communes.






Patrice Tapé


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur