Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 27 février 2008 par 24 Heures

Le débat fait actuellement des vagues dans la case verte. La proclamation de la nouvelle direction après le 2e congrès ordinaire des 1er, 2 et 3 février passés est sur toutes les lèvres. Des militants de base rencontrés hier au siège, à la rue Lepic, ont estimé pour leur part qu'une erreur d'appréciation n'est pas permise au président Alassane Dramane Ouattara.

Notre président de par sa culture ne peut pas descendre au charbon jusqu'à un certain degré.
C'est donc au secrétaire général du parti d'être un homme de terrain, ouvert et capable de conduire le navire républicain à bon port.
Dans ce sens, une erreur d'appréciation du président qui doit bientôt nommer un secrétaire général risque d'être fatale au parti?.
Des militants de base rencontrés hier au siège du RDR à la rue Lepic se sont ainsi invités dans le débat sur la nouvelle direction qui doit être rendue publique incessamment.
En effet, depuis la fin du 2e congrès ordinaire le 3 février passé, la case verte est constamment remuée par la question de sa nouvelle équipe dirigeante.
Et une guerre de positionnement opposerait même des cadres du parti.
Par ailleurs, les militants de base avec qui nous avons longuement échangé se sont déclarés préoccupés par cette guerre? dans l'entourage du président.
Nous entendons des noms tels que Marcel Amon Tanoh, Amadou Gon, Bacongo Cissé qui veulent tous être le secrétaire général.
Cette situation nous préoccupe énormément?, a affirmé A.
K, militant de Yopougon.
Pour lui, Alassane Ouattara doit franchir le cercle des affinités pour opérer un choix qui soit en phase avec la situation politique du moment.
Même sentiment chez K.
O militant de Cocody.
Nous sommes dans une année électorale.
La bataille sera sans aucun doute très rude.
Le RDR a donc besoin d'un S.
G déterminé, pour conduire les militants et le parti à la victoire.
Si le président prend un bourgeois qui n'a pas de lien avec la base, il exposera le RDR à des dangers?, a-t-il averti.
Surtout que pour G.
A, militant de Blockauss, la formation politique d'Alassane Ouattara est à un tournant décisif de sa vie.
Si nous ne gagnons pas les élections cette année, la démobilisation de la base sera inévitable?, a-t-il estimé.
Selon ces militants qui ont convergé hier au siège pour être situés sur la question par les responsables trouvés sur place, le nouveau secrétaire général doit répondre à des critères.
A savoir être charismatique, ouvert, déterminé à la bataille et capable de tenir devant toute adversité.
Un homme qui ne respecte pas le 1/3 de ces critères ne fera pas l'affaire du RDR?, ont-ils soutenu.
On le voit, la nouvelle direction est en ce moment au c?ur des préoccupations au RDR.
Sous pression, le mentor aura-t-il le choix facile ? En tout cas, selon des cadres du RDR, en homme avisé de la scène politique, il agira bientôt pour mettre fin à la course au secrétariat général.


L.O


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur