Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 8 février 2008 par Le nouveau navire

Les établissements privés laïcs avaient fermé les portes du 16 au 29 janvier dernier pour protester contre le retard dans le paiement de la subvention que l'Etat leur doit. La proposition de l'Etat de leur verser 100 millions chaque jour jusqu'au paiement intégral des 26 milliards de dette n'a pas été acceptée facilement. Car les fondateurs ne croient pas que l'Etat puisse respecter son engagement s'il doit leur payer sur une longue période. Les cours ont repris dit-on par humanisme des fondateurs. Cette guerre n'avait pas sa raison d'être dans la mesure où l'Etat pouvait payer sans échelon et que les fondateurs pouvaient accepter 100 millions au lieu de 300 millions comme ils le souhaitaient. Tout est une question de communication, de compréhension mutuelle et surtout de bonne foi des uns et des autres.

Samuel Amani


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur