Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 6 février 2008 par Notre Voie

Allah Kouadio Rémi, ministre de la Santé et de l'hygiène publique a décidé de sévir face aux actes et pratiques médicales observés depuis quelque temps dans les structures sanitaires et qui font l'objet de récriminations des populations. Il a décidé de sanctionner Dr. Touvoli Ballo Guy, chef de service gynécologique du Centre hospitalier régional (CHR) de Dimbokro, pour avoir réclamé 4 heures durant de l'argent avant d'opérer une patiente sur le point d'accoucher. Au point qu'à la suite de l'intervention chirurgicale, elle y trouvera la mort avec le bébé qu'elle portait. La parturiente du nom de Awa Coulibaly s'était rendue le vendredi 8 janvier 2008 au Centre hospitalier régional (CHR) de Dimbokro pour y subir une césarienne.
Selon le rapport de l'Inspecteur Gahé Maurice que le ministre a mandaté pour ouvrir une enquête (après une plainte des parents de la victime), avant même de poser tout acte médical, Dr. Touvoli Ballo Guy tout d'abord exigé que l'époux de la patiente lui verse la somme de 142 500 F CFA. Les pourparlers ont duré 4 bonnes heures, note le rapport. Finalement, le médecin s'est résolu à mettre fin aux souffrances de dame Coulibaly lorsque l'époux de cette dernière lui a remis la somme de 50 000 Fcfa. Malheureusement, l'intervention chirurgicale s'est très mal terminée. A en croire le rapport d'inspection, dans ce genre de situation, le médecin doit agir dans l'urgence, c'est-à-dire dans les 30 minutes qui suivent l'arrivée de la parturiente à l'hôpital. Face à ces faits gravissimes le Ministre ALLAH KOUADIO Rémi a décidé de sévir.
Ainsi, le jeudi 31 janvier 2008, une délégation s'est rendue à Dimbokro pour annoncer les décisions prises par le Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique. Selon le service de communication du ministère, c'est en présence des autorités administratives, avec à leur tête le Préfet de région, Seydou Gogoua bernad et du Maire de Dimbokro, réunis dans la salle de conférence de la Préfecture avec le personnel du CHR, que Dr. Blédi Trouin Félix, directeur de Cabinet Adjoint du ministre de la santé a vigoureusement condamné les graves manquements à l'éthique et au code de déontologie du corps médical. Ensuite, il a indiqué que Dr. Touvoli Ballo Guy est immédiatement relevé de ses fonctions au CHR de Dimbokro et mis à la disposition de la Direction des Ressources Humaines, sans préjudices des suites disciplinaires et judiciaires de cette affaire. Son remplaçant a également été présenté aux autorités et au personnel du CHR.
Le Directeur de cabinet Adjoint a clairement exprimé l'exaspération du premier responsable du département de la Santé et de l'Hygiène Publique, devant les comportements de plus en plus délictueux de certains agents du système sanitaire ivoirien. C'est pourquoi il a rappelé la détermination du Ministre ALLAH Kouadio à sanctionner désormais quiconque se rendra coupable de mauvaises pratiques vis-à-vis des patients dans les centres de santé et les hôpitaux sur toute l'étendue du territoire national. Le chef de la délégation a poursuivi pour dire que le gouvernement a fait autant d'efforts pour améliorer les conditions de vie et de travail de l'ensemble des agents de santé, qu'il s'agisse des cadres supérieurs ou des agents paramédicaux. Il a rappelé les récents décrets pris par le Présidents de la République qui vont sensiblement améliorer les conditions salariales du personnel de santé.
Aussi conclura-t-il qu'en retour, le gouvernement et les populations attendent du corps médical, un changement radical dans les pratiques. Dr. Blédi a donc exhorté les acteurs du système de santé à une remise en cause fondamentale, afin d'une prise en charge optimale des patients dans nos hôpitaux.

Coulibaly Zié Oumar



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur