Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 7 aout 2018 par AIP

L'ordonnance portant amnistie pour 800 personnes poursuivies pour des crimes en lien avec la crise postélectorale signée la veille de la célébration de la fête nationale, est saluée par plusieurs catégories socioprofessionnelles à Abidjan.

Le cardinal Jean Pierre Kutwa s'est félicité de la mesure prise par le chef de l'Etat, mardi, à l'issue du défilé militaire marquant le 58ème anniversaire de la Côte d'Ivoire. "J'ai tenu à être présent à cette fête parce que l'ordonnance que le président a pris d'amnistier tous ceux qui ont commis tel ou tel crime, après la crise postélectorale, va permettre aux enfants de ce pays de se retrouver, de se donner la main et de faire avancer le pays", a déclaré le prélat.

Il a exhorté les ivoiriens "à ouvrir un compte d'épargne de pardon, de réconciliation" pour mettre en relief "des c?urs qui pardonnent, mais pas des c?urs revanchards".

Le président du Conseil supérieur des imans de Côte d'Ivoire (COSIM), le Cheick Boikary Fofana, a salué cette même décision du chef de l'Etat. "Allons vers des débats d'idées et non des débats de personnes. Quittons le domaine des débats de personnes, car ça ne nous fera pas avancer. Allons de l'avant et pardonnons-nous les uns les autres, ne soyons pas chaque fois dans une position de se venger, mais dans celle où on pardonne tout le temps, cela nous aidera à aller de l'avant", a-t-il suggéré.

Comme ses prédécesseurs, le député Siki Blon Blaise a estimé que l'amnistie accordée par le chef de l'Etat à 800 détenus a décrispé tous les visages ce matin. "Je suis heureux, car tout cela va participer à la paix et marque la volonté du chef de l'Etat de créer un climat d'apaisement pour que tout se passe dans la paix", a-t-il souligné.

Pour le maire de la commune de Cocody, N'Gouan Aka Mathias, le geste du président Ouattara marque un nouveau départ pour la Côte d'Ivoire. "Je félicite le président d'avoir libéré tous ses compatriotes et d'avoir permis qu'on reparte sur un autre pied. Si nous sommes unis, nous aurons une nation forte. Beaucoup d'ivoiriens ont compris qu'il faut se tendre la main pour aller vers la vraie réconciliation. Le chef de l'Etat nous a donné le ton et nous allons aussi, dans nos communes, nous atteler à lui emboiter le pas", a-t-il promis.

Parmi les personnalités bénéficiant de cette amnistie, figurent Simone Ehivet Gbagbo, l'épouse de l'ex-président Laurent Gbagbo, l'ancien ministre de la Défense, Lida Kouassi, et celui des Eaux et Forêts, Assoa Adou. Mais aussi du chef du protocole de l'actuel président de l'Assemblée nationale, Kamaraté Souleymane dit "Soul to Soul", incarcéré après la découverte à sa résidence, à Bouaké, de 60 T d'armes lors des mutineries de 2017.

(AIP)

Gak/kp

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur



Journaux