Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 29 mai 2018 par AIP

Abidjan ? Fermé depuis le lundi 14 mai pour des travaux d'entretien et de désinfection, les urgences médicales du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Treichville ont ouvert leurs portes, ce lundi , en présence de la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Goudou Raymonde Coffie.

Les malades pourront bénéficier désormais de commodités de prise en charge conformes aux normes internationales, à même de répondre aux exigences de qualité, selon la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique.

Dans tout hôpital les services s'arrêtent pour désinfecter, répondre aux normes et permettre une meilleure prise en charge des patients , a expliqué la ministre Goudou Raymonde, lors d'un point de presse, au terme de la visite du service des urgences. Les urgences ont désormais une capacité de 17 lits et trois brancards.

Cette action s'inscrit dans le cadre de politique de santé du gouvernement,, qui prend en compte, la construction de structures sanitaires de plusieurs niveaux avec des plateaux techniques pour des conditions de travail améliorés du personnel de santé, a indiqué Dr Goudou. Elle a demandé au corps médical d'?uvrer pour une satisfaction totale des usagers en intégrant un grain d'humanisme dans leur travail.

La première responsable de la santé en Côte d'Ivoire a, également, visité les services réhabilités au CHU de Treichville, à savoir, les services de la Médecine A de la clinique Béda, des pavillons d'hospitalisation d'ORL et de Stomatologie, et du service d'anatomie pathologie.

Satisfait de ces travaux, le chef du service d'hospitalisation d'ORL et de Stomatologie, Pr Konan Emmanuel a salué l'augmentation de ses chambres d'hospitalisation. Quant le chef de service d'anatomie pathologie, Pr D'Horpock, a relevé la capacité de son service, avec près de 100 biosites produits par jour contre 22 par jour, effectués dans le passé.

Dirigé par Etienne Yao, le CHU de Treichville portait le nom à sa création, en 1938, d'hôpital annexe de l'hôpital central du Plateau à Abidjan. Il a été érigé en Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) en 1984, avant d'obtenir en 2001, ses attributions, son organisation, son fonctionnement actuel.

(AIP)

nmfa/kam

Articles associés