Identifie Toi     Inscris Toi

dimanche 18 mars 2018 par Abidjan.net

Le Collectif des syndicats de la Direction générale des Impôts (Synafisc, Unagici, Sylai, Syna-Dgi et Resa-fisc) suspend son mot d'ordre de grève prévue du 27 au 29 mars 2018, en attendant une rencontre avec le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Telle est la décision arrêtée à l'Assemblée générale tenue vendredi 16 mars 2018, au site fiscal de Cocody. Les revendications portent notamment sur la Taxe spéciale d'équipement (Tse), la prise en compte des 100 et 150 points d'indice dès la fin du mois de mars et de sa requête sur l'application d'un profil de carrière juste et équitable dans la mesure où la mobilité technique et territoriale permet une captation maximale, ainsi que la question cruciale de la nomination directeurs régionaux, sans lesquels la structure présente un dysfonctionnement dans l'atteinte de ses objectifs. La plupart des directeurs régionaux sont en poste depuis plus de 10 ans. Quelle efficacité demander à ces DR que l'habitude et l'usure ont rendu désuets , s'est interrogé Koné Lama du Syna- Dgi. Toujours sur ce point des nominations, Ivan Bohué, Sg de l'Unagici, porte-parole du collectif, a indiqué que la question relevait du gouvernement. C'est pour quoi il a été décidé de suspendre le mot d'ordre de grève, le temps de rencontrer le Premier ministre pour que ces nominations soient faites. Toutefois, a-t-il indiqué, l'assemblée générale a salué à l'unanimité la disposition d'esprit de notre hiérarchie, notamment notre directeur général qui a accordé une oreille attentive à toutes nos revendications. Ainsi jusqu'au secrétaire d'Etat chargé du Budget. .

Concernant les enquêtes sur les détournements à la Dgi, le Collectif tout en informant avoir fermement condamné ces actes devant le secrétaire d'Etat a souhaité que les enquêtes soient étendues à tous les services et les premiers résultats seront connus à la fin du mois.



D.T

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur



Journaux