Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 11 janvier 2008 par Le Patriote

Les responsables du réseau des écoles confessionnelles chrétiennes de Côte d'Ivoire REC -CI sont montés hier au créneau pour crier leur ras le bol. Contre le non respect par l'Etat de ses engagements vis-à-vis des écoles confessionnelles, chrétiennes. Face à la presse dans les locaux de la direction générale des écoles méthodistes, le président du REC-CI, David Kanga a indiqué que l'Etat semble faire de cet ordre d'enseignement, un parent pauvre de l'éducation en Côte d'Ivoire. Alors que, a-t-il relevé, ce sont ces écoles qui assurent la meilleure formation. Il a demandé à l'Etat d'honorer ses engagements. Ce, en payant la scolarité des 128.743 affectés dans les établissements confessionnels chrétiens. Cette somme, à en croire le conférencier, s'élève à plus de trois milliards de Fcfa. Le sort des enfants des contribuables de ce pays affectés dans le privé ne constitue une préoccupation ni pour l'Etat ni pour les parents?, a fait remarquer M. Kanga. Avant d'inviter les autorités à prendre conscience du respect qu'elles doivent à ses partenaires de l'enseignement de confession catholique et protestant.
Zana Coulibaly (stg)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur