Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 10 janvier 2008 par Le Patriote

La fédération nationale des syndicats des chauffeurs unis de Côte d'Ivoire (FENAS-CU-CI) présidée par Diakité Yacouba a animé un meeting le samedi à la place Ficgayo à Yopougon. Ce meeting avait pour objectif de réconcilier les acteurs du transport en Côte d'Ivoire. Selon le président du Comité d'organisation Degny Maroise, les transporteurs doivent désormais taire leurs divergences. Et cela pour le bonheur des acteurs de ce secteur qui occupe une place primordiale dans l'économie nationale. M. Degny a invité tous les membres de la FENAS-CU ?CI et partant tous les transporteurs à s'inscrire résolument dans la mouvance de la paix et de la réconciliation. Les transporteurs ne doivent pas être des va-t-en guerre a-t-il laissé entendre.
A sa suite, le président de la FENASCU-CI Diakité Yacouba a demandé à ses camarades de respecter les forces de défense et de sécurité (FDS). Il a rendu un vibrant hommage au ministre d'Etat Lida Kouassi Moïse, conseiller spécial du président de la république pour avoir accepté de parrainer la présente cérémonie. Et qui selon, lui a pesé de tout son poids pour que le permis de conduire ne connaisse pas d'augmentation. Saisissant l'occasion, M. Diakité a égrené un chapelet de doléances au parrain. Qui sont entre autres, l'arrêt de la réforme du permis de conduire, qui selon lui n'est pas fait pas pour arranger les acteurs du transport. La suppression pure et simple du ticket unique. Et un statut spécial de tous les chauffeurs du secteur du transport terrestre. Le parrain Lida Kouassi Moïse, prenant la parole, a exprimé toute sa reconnaissance à la FENASCU-CI de l'avoir choisi comme parrain. Le parrain dit avoir pris bonne note des doléances qui lui ont été faites. Mais cependant il n'a pris aucun engagement ferme, quant à la satisfaction de ces doléances. Lida Kouassi a avoué son impuissance face à ses filleuls. Vous connaissez ma position actuelle. Je n'ai plus de pouvoir de décision , a-t-il reconnu. Avant d'ajouter qu'il est la touche à côté du président Laurent Gbagbo. En tant que tel, a-t-il poursuivi, il lui est difficile de promettre quoi que ce soit. La cérémonie a eu lieu en présence du directeur de l'Artisanat, chargé du secteur informel, Ouattara Beh, représentant le ministre Sidiki Konaté, du secrétaire général de la centrale syndicale à la cérémonie, il a également pris part à ce meeting Zadi Sessegnon Secrétaire général de la centrale syndicat ouvrière et du Commissaire du gouvernement Ange Kessi Kouamé.
Zana Coulibaly (stg)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur