Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 9 janvier 2008 par Le Patriote

Le sergent chef, Ibrahim Coulibaly dit IB, accusé de coup d'Etat sort de sa réserve et accuse. Dans une interview accordée hier, mardi 8 janvier à RFI, Il a expliqué les raisons de la traque contre sa personne par des politiciens. Avant d'avertir personne ne peut m'empêcher à rentrer au pays.
Chaque fois qu'on annonce mon retour en Côte d'Ivoire, cela crée une panique dans plusieurs camps. Je pense que c'est le fait que l'information ait été donnée par mon chef de cabinet que je dois retourner d'ici le 24 février dans le cadre du congrès que mon parti doit organiser. Grâce à ce congrès je serai investi comme le président pour être candidat au nom de mon parti. Je pense que c'est ce retour qui panique toutes les autorités. Alors, il faut monter un dossier, il faut monter quelque chose pour m'empêcher de rentrer. La Côte d'Ivoire n'appartient pas à une seule personne. La Côte d'Ivoire appartient à tous les fils de ce pays. Donc je ne vois pas pourquoi on peut m'empêcher de rentrer. Mon retour est irrévocable. Je retourne au pays d'ici mi février

Est-ce que vous êtes prêts à rentrer en Côte d'Ivoire pour vous expliquer à propos des accusations du coup d'Etat ?
Il n'y a aucun problème. S'ils me donnent l'occasion, je rentre pour le faire. Personne ne peut m'empêcher de rentrer dans mon pays pour aller briguer à des postes pour lesquels certains ivoiriens me réclament
Propos recueillis sur RFI par
Thiery Latt (Stagiaire)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur