Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 16 novembre 2016 par AIP

A l'occasion de l'exceptionnelle Conférence Régionale de l'Afrique de l'Ouest sur l'approche Une seule santé tenue vendredi dernier à Dakar (Sénégal), des ministres de la Santé, de l'Agriculture et de l'Environnement ont réitéré leur engagement à travailler ensemble afin de prévenir et riposter rapidement aux menaces pour la santé publique en Afrique de l'Ouest.

Selon un communiqué de presse publié jeudi par African Media Agency (AMA), cette collaboration survient trois ans après que le premier cas de l'épidémie à virus Ebola a été détecté dans la région.

L'approche Une seule santé demande aux responsables politiques et aux professionnels de la santé de tenir compte des liens inextricables entre santé humaine, santé animale et environnement lorsqu'ils élaborent les systèmes et programmes de santé publique ainsi que les programmes de recherche.

Au cours des dernières années, 75% des maladies émergentes infectieuses ont été transmises par des animaux ou des produits animaux. On pense ainsi que le virus Ebola a été transmis à un enfant d'une zone rurale de Guinée par un animal infecté, déclenchant une flambée épidémique qui a atteint plus de 28 000 personnes, dont les capitales de six pays d'Afrique de l'Ouest.

En adoptant une approche intégrée de la santé publique, les communautés et les pays peuvent cependant détecter une épidémie chez les animaux avant qu'elle ne se soit transmise aux humains.

La conférence - organisée par le Bureau régional de l'Afrique de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS/AFRO) et la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO), en collaboration avec des partenaires régionaux et internationaux - constitue à ce jour l'engagement politique le plus fort en faveur de l'approche Une seule santé .

Au total, 38 ministres venant de 16 pays de l'Afrique de l'Ouest ont approuvé un communiqué officiel dans lequel ils s'engagent à mettre en ?uvre l'approche Une seule santé tant à l'intérieur des pays qu'entre les Etats.

Il s'agit d'une étape majeure en ce qui concerne la mise en ?uvre de la Stratégie régionale pour la sécurité sanitaire et les situations d'urgence 2016-2020 qui a été agréée lors de la Soixante-sixième session du Comité régional de l'OMS pour l'Afrique à Addis Abeba en août dernier.


cmas

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur